Utilisateurs d'iPod, attention au coup de foudre

Apple devrait se reconvertir en procès-generator 130
C’est l’histoire d’un jeune homme qui partait pour un rendez-vous amoureux avec une jeune et jolie fille. Avant de rejoindre le potentiel amour de sa vie, Jason Bunch tond la pelouse de la petite maison de Castle Rock, dans le Colorado, où il réside. Tondre la pelouse est bien entendu une activité fascinante qui demande une grande concentration intellectuelle. Du coup, pour ne pas s’ennuyer, il enfile son iPod et se met à écouter du Metallica.

Le ciel est couvert, l’orage est proche, mais un travail est un travail et sa gente demoiselle l’attend. N’écoutant que son courage, Jason se lance dans la tonte d’herbes récalcitrantes quand soudain, dans un éclair aveuglant, il est frappé par la foudre. Littéralement.

Il faut savoir que ce genre d’accident n’est pas rare, et que la mort, bien que courante, n’est en aucun cas automatique. En l’occurrence, Jason n’est pas mort, même s’il a subi un vrai choc et qu’il a des brûlures à plusieurs endroits. Ces brûlures ne sont pas placées au hasard, car en fait elles ont suivi l’iPod, puis le fil des écouteurs jusqu’aux oreilles.

Aucun souvenir de l’accident, il s’est réveillé dans son lit dans un état second à vomir tripes et boyaux. Ses oreilles, son visage et son cou ont été en partie brûlés, ainsi que l’emplacement de l’iPod, c’est-à-dire la hanche. Pour lui et sa mère, les choses sont claires : c’est l’iPod qui a attiré la foudre.

foudre ipod

Ils ont en effet remarqué que sur l’ensemble du voisinage, la foudre n’avait frappé que Jason, malgré la présence de hauts arbres un peu partout. Sur la base de ce seul renseignement, si tant est qu’il soit bien exact, le raisonnement est un peu, comme le dirait notre estimable rédacteur en chef, capilotracté.

Plusieurs experts, interrogés sur le sujet, ont d’ailleurs réfuté cette hypothèse, car il n’existe rien de spécifique dans un iPod qui aurait la faculté d’attirer plus intensément la foudre qu’un arbre. Le danger se trouve bien sûr avec le port des écouteurs, car la décharge remonte le fil et atteint les oreilles. Pour l’instant, aucune plainte n’a été déposée, mais puisque l’on parle de procès absurdes, certains ont quand même réussi à gagner des millions de dollars pour un café trop chaud dans un MacDonald.