Wikipedia ferme partiellement sa politique d'édition [MAJ]

Pour les sujets les plus sensibles 231
L'encyclopédie ouverte et libre du Web se ferme partiellement, pour faire face aux comportements incontrôlables de certains internautes concernant les sujets les plus sensibles, ou les plus fondamentaux.

Wikipedia a construit son succès sur le concept « anyone can edit ». Tout le monde pouvait effectivement reprendre un article, le modifier ou y ajouter des précisions. Le site est devenu l'un des plus importants du Net, avec 1,2 million d'articles anglais, et la palme du site le mieux internationalisé avec Google. Wikipedia avait alors créé l'idée d'une « encyclopédie démocratique », dont le contenu était étoffé par tout un chacun.

Ce n'est désormais plus le cas pour certains sujets. Les articles les plus incontrôlables, comme la biographie de la sulfureuse chanteuse américaine Christina Aguilera par exemple, sont désormais totalement fermés à l'édition par les administrateurs. C'est aussi le cas de l'article concernant Albert Einstein, et de 80 autres articles parmi les plus sensibles.

Seconde mesure, l'édition partiellement bloquée de 179 autres articles, dont ceux concernant George W. Bush, l'Islam ou Adolf Hitler, par exemple. Ces articles ne pourront être modifiés par les lecteurs inscrits depuis quatre jours au moins. Ces mesures sont prises par les administrateurs dès qu'un article est trop souvent victime d'« attaques » de certains utilisateurs, souhaitant faire passer leur subjectivité avant les exigences d'une encyclopédie.

Wikipedia logo Wikipedia victime de son succès ? Le site est un des plus visités du genre, il se place en troisième position des sites d'information et d'actualité les plus populaires, devant CNN et Yahoo! News, selon Nielsen NetRatings. Cependant, parmi les innombrables visiteurs du site, la communauté active écrivant bénévolement pour l'encyclopédie ne représente qu'un millier d'internautes environ.

Jimmy Wales, fondateur de Wikipedia, parle de « vandalisme » pour qualifier les attaques de certains internautes à l'encontre de sujets sensibles, répertoriés dans l'encyclopédie libre en ligne. Il semble que pour quelques effets de mode, la restriction des 4 jours d'inscription fonctionne. Certains administrateurs peuvent même rouvrir l'article partiellement fermé à l'édition, lorsque les attaques se calment.


[MAJ] : Seb35, administrateur de Wikipedia France, a eu l'amabilité d'apporter quelques précisions sur le sujet. On peut notamment y apprendre que le blocage total de l'édition de certains articles n'est que temporaire. La semi-fermeture reste en revanche à l'ordre du jour, comme il précise dans le 106ème commentaire de cette actualité :

« La news d'abord mentionne que les articles Chistina Aguilera et Albert Einstein sur WP:en (anglophone) ont été bloqués, sous-entendu de manière définitive, ce qui est faux puisque ces deux articles sont aujourd'hui débloqués (historique des blocages de Einstein, même type d'URL pour les autres pages). En fait, il ne s'agissait que d'une mesure temporaire pour 'Guerre d'édition' : deux (ou plus) contributeurs n'étaient pas d'accord sur un point de vue de l'article et remettaient aveuglément leur version sans chercher à comprendre celle de l'autre ; dans ce cas, les admins bloquent temporairement l'article le temps que les deux personnes se mettent d'accord en discutant. »

« Concernant les autres articles 'semi-protégés', il ne peuvent effectivement pas être modifiés par des anonymes ou des nouveaux (- de 4 jours). Cette mesure est avant tout pour limiter le vandalisme (fléau de WP) et non pour en bloquer l'édition (même si ça bloque les personnes de passages, c'est un effet non désirable). Les pages sont parfois semi-protégées temporairement si une guerre d'édition oppose deux anonymes, mais en général la semi-protection est longue (avec des essais des fois de déblocage pour voir si le vandalisme est 'correct' et éventuellement re-semi-protégée après. »

Merci Seb, tu as du coup servi de source à plusieurs sites d'informations ;)