e-Inclusion : l'Europe s'attaque à la fracture numérique

Une action paneuropéenne vient d’être approuvée par 34 ministres européens. La mesure est [très] ambitieuse puisqu’elle vise à aider les citoyens à remédier à leurs désavantages économiques, sociaux, scolaires, géographiques ou liés à un handicap, et ce au moyen des technologies de l'information et de la communication. La démarche a déjà son petit nom : l'«e-inclusion» qui est la « participation de tous à la société de l'information ». Répondant à une nécessité sociale (égalité, etc.) ou économique (développement des pays), les objectifs sont pour le moins importants :
  • Diviser par deux d'ici à 2010 le nombre de personnes n'utilisant pas internet dans les groupes menacés par l'exclusion (personnes âgées, handicapées ou sans emploi)
  • 90 % du territoire européen couvert par le haut débit d'ici à 2010. Le chiffre est d’ores et déjà atteint dans les zones urbaines, mais pas ailleurs où seuls 60 % des entreprises et des ménages y ont accès.
  • Accessibilité de tous les sites web publics d'ici à 2010;
  • Dès 2008, actions dans le domaine de l' « alphabétisation » numérique « afin de réduire de moitié d'ici à 2010 les disparités affectant les groupes menacés par l'exclusion »;
  • D'ici 2007, formuler des recommandations sur les normes d'accessibilité et les approches communes qui pourraient devenir obligatoires pour les marchés publics d'ici à 2010;
  • Évaluer la nécessité de mesures législatives dans le domaine de l'accessibilité en ligne.
handicapé Evidemment lorsqu’on se penche du côté des moyens, les mesures annoncées ne sont pas bien concrètes. On fait valoir « l'adoption de meilleures pratiques recommandées par les utilisateurs, la fourniture par l'industrie d'une technologie accessible, la recherche innovante de l'Union européenne, les plans nationaux sur l'e-inclusion et les accords volontaires entre les parties intéressées ». S’agissant du taux de pénétrations du haut-débit en Europe n’étant que de 13% de la population, Vivian Reding annonce de son côté le renforcement de l'application des règles communautaires en matière de télécommunications pour accroître la concurrence. La mesure sera-t-elle suffisante ?

En attendant, les chiffres sont peu glorieux : les plus de 65 ans qui utilisent Internet ne sont que de 10 %. Et seuls 3 % des sites web publics respectent pleinement les normes minimales d'accessibilité à l'Internet, laissant sur le carreau les 15 % de citoyens européens handicapés. « En valeur réelle, cela signifie qu'un pourcentage considérable de la population européenne ne peut pas participer et contribuer pleinement à la vie sociale et économique ».

Cette e-inclusion sera inscrite dans la stratégie « i2010 », grand volet qui a pour but de pousser l'économie numérique à accélérer la croissance et créer des emplois sur le vieux continent.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !