Le Danemark s'engage sur le chemin des standards ouverts

Sur la route de l'interopérabilité 25
copenhague Il s’agit d’une importante victoire pour tous les partisans des standards ouverts, et même, comme le diraient ces derniers, une victoire pour tout le monde. Depuis un certain temps, le gouvernement du Danemark réfléchit en effet au rôle des standards ouverts dans le pays. Un grand nombre de discussions ont eu lieu sur le sujet et sur l’importance que ces formats pouvaient revêtir.

Vendredi dernier, soit le 2 juin, le parlement danois a franchi une étape importante en votant à l’unanimité un projet visant à utiliser les standards ouverts dans tout ce qui touche aux technologies de l’information dans le pays. C’est un mouvement général qui prend de l’ampleur en Europe avec la recommandation par l’Union, entre autres, d’utiliser le format ODF pour les échanges électroniques. Mais bon, il ne s’agissait que d’une recommandation.

La différence ici est que le gouvernement danois s’implique directement dans l’utilisation de ces formats au travers d'un grand nombre de domaines. La liste complète des standards ouverts utilisés et des domaines concernés reste encore à déterminer, mais le Danemark souhaite leur application à partir de 2008, ce qui ne laisse d’ailleurs pas vraiment le temps de discuter, car il s’agit désormais d’une utilisation obligatoire.

Evidemment, le format ODF, entre temps devenu une norme ISO, va largement bénéficier d’un tel projet et pourrait tout à fait paver la route d’une plus large introduction au sein de l’Europe au point de le rendre tout à fait incontournable.