Des outils pour améliorer les pilotes sous Vista

Mais ça n'a pas marché pour Villeneuve. 48
En conjugaison du lancement des versions Bêta 2 de Vista et d’Office 2007, Microsoft a lancé également plusieurs de ses outils et frameworks dans de nouvelles moutures. Au-delà de WinFX, lui aussi disponible en version Bêta 2 et représentant le nouveau modèle de développement de Vista, la firme de Redmond a lancé de nouveaux outils pour aider dans l’écriture des pilotes.

Sans chercher non plus à réécrire le dossier que nous avons publié, il faut tout de même savoir que les pilotes, au sein de Vista, font partie des éléments les plus profondément ancrés. Outre l’introduction d’un framework utilisateur pour que la grande majorité des pilotes soit exécutée en espace utilisateur (aucun lien avec le noyau), deux outils ont été présentés pour aider les développeurs à repérer les situations pouvant mener à des problèmes.

Les pilotes sous Windows XP représentent habituellement 85% des plantages du système. Seulement voilà, l’utilisateur ne le sait pas et ne voit qu’une chose : Windows plante. En termes d’image, Microsoft souhaite évidemment mieux. L’écriture et la gestion des pilotes ont été intégralement revues, que l’on parle d’une imprimante USB ou d’une carte graphique. Or, si les pilotes en mode utilisateur ne pourront pas faire planter le système, ceux de matériels plus importants comme la carte graphique justement, présentent un risque à cause d’un code obligatoire en espace noyau : en cas de plantage du pilote, l’espace noyau est également mis en danger.

Les nouveaux outils, « Prefast for Drivers » et « Static Driver Verifier » peuvent s’utiliser conjointement ou séparément. Le premier est un analyseur de code automatique qui repère les séquences pouvant mener à des instabilités et surtout à des failles de sécurité. Le deuxième est plus spécialement conçu pour aider à la conception des pilotes en mode noyau : l’outil scanne le code pour chercher les situations pouvant mener à un plantage du noyau, c’est-à-dire à un écran bleu.

Bien que ces outils sortent principalement pour Vista, les développeurs pourront les utiliser pour Windows XP et 2000.