Le jeu vidéo forme de meilleurs chirurgiens ?

RosserSelon une étude réalisée par le Beth Israel Medical Center de New-York sur quelque 303 chirurgiens en activité, les professionnels qui pratiquent quotidiennement le jeu vidéo commettent moins d'erreurs que les autres.

L'étude portait sur une opération toute particulière, la laparoscopie, qui implique l'utilisation d'instruments très longs et fins, délicats à maîtriser. L'objectif de cette technique est d'opérer à travers de minuscules incisions, en contrôlant ses outils grâce à une minuscule caméra à fibre optique et à écran de télévision qui remplace les yeux du chirurgien.

Les recherches ont d'abord conclu que les chirurgiens qui se livraient à une séance de jeu vidéo avant l'intervention chirurgicale terminaient plus rapidement leur opération, avec 11 secondes de moins en moyenne. L'étude ne porte que sur des chirurgiens de 13 ans d'expériences, ayant déjà effectué une moyenne de 328 laparoscopies.

Selon le docteur James Rosser, responsable de l'étude en question, ces résultats sont certainement dus aux similarités entre la chirurgie et la pratique du jeu vidéo. Les deux impliquent une coordination parfaite de l'oeil et de la main par l'intermédiaire d'un écran de télévision. Le chercheur relie aussi ses observations à d'autres études, qui montrent la sécrétion d'une hormone améliorant les liaisons nerveuses entre le cerveau et les mains d'un joueur devant sa console, la dopamine. Cette dopamine résiduelle serait aussi responsable des meilleures performances d'un chirurgien lors d'une opération.

« Les voies neuronales mises en place par la pratique du jeu vidéo restent en sommeil jusqu'à ce que vous pratiquiez une activité avec des instruments similaires » explique Rosser. L'étude ne prouve rien définitivement, mais explique « ce qui se passe en théorie », selon Rosser, qui précise sa pensée : « Il y a une forte tendance qui suggère que toute intervention chirurgicale devant être réalisée à l'aide d'un écran de télévision pourrait être concernée par les résultats de cette étude. »
maniac mansion
L'objectif des chercheurs est de trouver le moyen de réduire au maximum les erreurs du chirurgien lors de telles interventions. Des erreurs qui coûtent cher, causant plus de la moitié des 100 000 décès est provoquée par une erreur médicale chaque année aux Etats-Unis.

Rosser, lui-même grand amateur de jeu vidéo depuis 1972 avec Pong, est intimement certain des bénéfices du joystick et du gamepad sur la profession. Il a déjà pu développer tout un programme d'entraînement virtuel à la laparoscopie par le jeu vidéo, le Top Gun Laparoscopic Surgery Skill, dont il existe même une version pour enfant.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !