Seagate rachète Maxtor, 6 000 licenciements

Rien de va plus, les disques sont faits 62
Seagate vient de finaliser le rachat de Maxtor, son confrère du stockage, financièrement mal en point. Maxtor avait déjà renvoyé 900 de ses employés pour anticiper des résultats en baisse lors du premier trimestre 2006, Seagate continue le dégraissage. L'intégration de Maxtor à Seagate devrait se terminer début 2007, d'après les affirmations de Seagate.

Le rachat de Maxtor donne lieu au renvoi de 6000 employés, soit tout de même 50 % de l'effectif total de Maxtor, initialement de 12000 salariés. Un porte-parole de Seagate confirme les renvois, que l'agence Reuters avait prédits quelques heures avant l'annonce officielle. La grande majorité des emplois supprimés concerne les salariés de la division Asie-Pacifique de Maxtor.

Le porte-parole ajoute que ces renvois seront étalés tout au long des 6 prochains mois, au fur et à mesure de l'intégration de Maxtor à Seagate. Les autres employés de Maxtor travailleront pour Seagate en gardant leur fonction initiale, précise le porte-parole.

Seagate avait annoncé le rachat de Maxtor en décembre 2005, pour la somme de 1,9 milliard de dollars. La situation était critique chez Maxtor, depuis plusieurs mois, la société accumulait les pertes face aux autres types de stockage que le disque dur.

Seagate annonce donc que ce rachat est destiné à consolider l'activité de production de disque dur face au stockage par mémoire Flash notamment. Seagate semble pour sa part aller au mieux, puisque la société va embaucher 1500 à 2000 employés à Singapour pour y étendre son commerce. Seagate compte désormais un total de 51 000 employés, incluant les rescapés de Maxtor.