WiFi : des conséquences sur la santé des utilisateurs ?

Le sans fil rendrait méchant 190
WiFiLes différents groupes d'études recensent de plus en plus de personnes qui manifestent une gêne significative en présence d'un réseau WiFi. Le problème reste très minoritaire, il semble ne toucher que certains individus dits « hypersensibles » aux ondes électromagnétiques dégagées par ces réseaux sans fil, des personnes « électrosensibles » en somme.

« Il semble qu'il y ait une proportion de gens qui réagit mal aux réseaux sans fil. Par exemple, j'ai vu plusieurs médecins et dentistes qui ont installé un réseau sans fil dans leurs locaux de travail, et qui ont eu des plaintes de la part de leurs employés, qui sentent quelque chose dans leur tête, et ne peuvent se concentrer. Lorsqu'ils ont enlevé le réseau sans fil pour le remplacer par un réseau câblé, les problèmes ont disparu » explique Alasdair Philips, membre du SAGE (Government's Stakeholder Advisory Group on extremely lowfrequency electromagnetic fields), un observatoire de l'effet des champs magnétiques.

Philips précise que les études ont besoin de plus de temps pour obtenir des résultats plus sérieux, mais les mêmes symptômes sont déjà observés chez plusieurs individus, à hauteur de 1 sur 10 000, d'après les estimations actuelles. D'autres parlent cependant de 30 personnes sur 100, un chiffre bien plus conséquent qu'il faudra affiner avec le temps.

Pour Philips, les émissions électromagnétiques des téléphones portables sont un problème bien plus grand à traiter en priorité. Il conseille en revanche aux travailleurs de ne pas installer de réseau WiFi à leur bureau : « Faites attention aux symptômes dont certains membres de votre équipe pourraient être victimes, maux de tête, fatigue, irritabilité, et manque de concentration. » Il ajoute qu'il faut essayer de placer ses employés le plus loin possible des points d'accès, les ondes étant bien plus importantes à proximité des noeuds du réseau sans fil.