L’administration Bush veut réguler le porno sur le web

Le sexe à la Bush 132
L’administration Bush, qui refuse bec et ongles que le domaine .XXX soit adopté, vient de solliciter l’adoption d’une nouvelle législation en matière de site porno. La proposition consisterait à prévenir l’arrivée par inadvertance sur ce type de sites.

The Child Pornography and Obscenity Prevention Amendments of 2006, nom de la proposition de loi, est soutenue par Alberto R.Gonzales, ancien secrétaire d’État et président de la Cour suprême du Texas puis conseiller juridique de George W. Bush, aujourd’hui à la tête du Département de la Justice (DoJ). Elle sanctionnerait jusqu’à 5 ans de prison les gestionnaires de site X s’ils ne font pas mention, par un message explicite, du contenu à afficher. Ce serait à la Federal Trade Commission d’éditer le message adéquat. Evidemment, se posera la nécessaire question du tri entre le site pornographique et celui non soumis à cette loi. Selon l’administration Bush, un site sexuellement explicite est celui qui va des photos les plus crues aux gros plans sur des zones génitales, même habillées (!).

gonzales


Une deuxième série de sanctions frappera ceux qui auront trompé les visiteurs avec des mots clefs dans le code source de la page. Par exemple, un site rempli de référence sur la Poupée Barbie et affichant un personnage tout aussi blond, mais bien moins vêtu, pourra subir des peines de prison. Enfin, une troisième peine punirait ceux qui affichent du contenu sexuellement explicite dès la page de garde, sans aucune action du visiteur.

La proposition intervient alors qu’un peu plus tôt, l’administration Bush a pesé de tout son poids pour faire tomber le domaine .XXX, pourtant sur le chemin de la reconnaissance auprès de l'ICANN. Un domaine bien pratique pour les filtres et pour éviter, lors de la saisie d’URL, des erreurs de frappe qui conduisent parfois sur des sites pornos. Mais l’association Family Research Council a surtout craint de voir « submerger les maisons, bibliothèques et la société de pornographie à travers les domaines XXX » et donc se multiplier les sites de ce calibre.