La Chine impose un système d'exploitation préinstallé

La Chine n’aura pas tardé à répondre aux critiques des Etats-Unis. Voilà quelques jours, ces derniers demandaient à Pékin de montrer des progrès notables en matière de lutte contre les contrefaçons et le piratage. Et les Etats-Unis d’indiquer que sous peu, ils sauront si la Chine est « sérieuse dans la réduction de cette contrefaçon qui affecte d’une manière disproportionnée les exportations américaines. » Peu de jours après, la Chine faisait arrêter une douzaine de sites offrant des films pirates ainsi que des jeux.

Les signes d’efforts ne s’arrêtent pas là, contre la contrefaçon : l’on apprend dans une dépêche Reuters, que le pays vient d’imposer aux fabricants d’ordinateurs une contrainte peu commune, celle d’installer obligatoirement un système d’exploitation sur les machines, avant que celles-ci ne quittent l’usine. Les importateurs devront faire de même sur les machines nues importées dans le pays. Ainsi, les usagers qui souhaitaient installer une contrefaçon devront nécessairement se procurer un système légal. L’information émane d’une note du ministère de l'Industrie et de l'Information, le Bureau d'Etat sur les droits d'auteur et le ministère du Commerce. En guise de contrôle, les fabricants devront établir un relevé du nombre d’ordinateurs conçus, suivi du nombre de systèmes d’exploitation installés au total.

murailleL’agence de presse rapporte déjà que TCL Group, l’un de ces fabricants concernés, a signé un accord avec Microsoft pour l’installation de Windows sur tous les PC sortant de ses entrepôts. Et le président Hu Jintao devra se rendre sous peu aux Etats-Unis, afin de visiter le siège de Microsoft puis de rencontrer Georges Bush. Mais, selon le Bureau pour les droits d'auteur, il ne faut pas déduire de ces premiers éléments quoi que ce soit : chaque fabricant aura une liberté totale pour choisir le logiciel d'exploitation à installer. La mesure, motivée par de simples soucis économiques, n’aurait rien à voir avec les pressions américaines, assure-t-on. En forçant ainsi ce lien entre ordinateur et système d'exploitation, la Chine a fait en tout cas un choix manifestement unique au monde. Et nul doute que les éditeurs sauront trouver les mots pour se faire une place sur ce marché de la vente liée étatisée.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !