Le retard de Vista attise les passions

Gangs of Redmond 182
L’annonce du retard de Vista attise des réactions virulentes. Il semble que chaque personne reliée à Internet ait un avis bien précis sur le sujet, mais aucun n’est plus virulent que ceux émis par une partie de personnel de Microsoft même. Un certain nombre d’employés, parmi lesquels un grand nombre de développeurs, accuse certains responsables de la mauvaise organisation qui a conduit au report des versions grand public du système en janvier 2007.

La situation ne manque pas de piquant. Vista, en sortant en novembre, pouvait bénéficier de l’effet de la rentrée des classes, mais surtout être présent dans les étalages pour les fêtes de fin d’année. La firme a cependant préféré repousser son système pour que tous les partenaires aient amplement le temps de tester leurs offres plutôt que de les prendre au dépourvu. C’est assez étonnant quand on sait le temps depuis lequel des CTP et des versions bêta circulent pour cette préparation. Bien que le développement soit encore assez éloigné de la version finale, la dernière build 5308 fournit une bonne indication de ce que pourrait être le produit finalisé.

Les versions destinées aux professionnels, Business et Enterprise, sortiront quant à elles bel et bien en novembre. Pourquoi ces versions et pas celles destinées au grand public ? Tout simplement parce qu’elles sont bien plus simples à distribuer : pas de boîtes, un seul DVD, une clé de volume et les administrateurs peuvent lancer simultanément l’installation du système sur plusieurs milliers de machines. Les versions grands public, surtout dans le cadre du lancement mondial qui est prévu, réclament une logistique bien plus conséquente que le simple envoi d’un colis à une société.

Côté Microsoft, c’est pratiquement une petite révolution à l’intérieur de la société. On pourra suivre sur ce blog l’article posté par un employé de la firme, ainsi que les commentaires laissés par les visiteurs, souvent eux aussi employés à Redmond. Certains en appellent à la révolte des actionnaires, d’autres au licenciement de certains responsables, mais tout le monde exprime sa frustration. Mais bien que chacun y aille de son explication et que le message officiel soit une question d’organisation, on ne sait finalement pas vraiment ce qu’il passe en réalité, et ce, même après que Didier Burdinat, directeur des produits Windows chez Microsoft France, ait parlé d’une bonne nouvelle à nos confrères de VNUnet.

Rater la période des fêtes de fin d’année sera mauvais dans tous les cas, car Vista progressera dans les parts de marché avec la vente des nouvelles machines. Or, ces nouvelles machines seront vendues avec Windows XP, et les clients ne souhaiteront sûrement pas migrer vers un nouveau Windows un ou deux mois après avoir acheté leur machine. Après tout, la très vaste majorité des acheteurs se servent de l’informatique comme un outil et il sera difficile de leur faire payer une licence d’un nouveau Windows si peu de temps après l’achat de leur machine.