Les tapis sont sexy en mini-jupe

Et bientôt le string pour souris... 169
Ca devait arriver... Bruno dans une crise aiguë nous a fait une rechute !

Tel un agent secret en mission suicide, il a longé les murs en rentrant de la pause déjeuner, tenant sous le bras un sac. Des gouttes de sueur perlaient sur son front inquiet, et il avait une mine plutôt pâle, presque cadavérique. Comment aurions-nous pu nous douter que ça n'allait pas ? Son attitude anxieuse a tout de même frisé la paranoïa, et lorsque Marc s'est approché pour demander : « Ca va Bubu ? », il a hurlé : « Mon Prééééécieux, tu n'auras pas mon Prééééécieux... » Reconnaissez que cela n'a rien de rassurant. Nous avons donc attendu qu'il s'installe à son bureau et déballe le contenu de ce qu'il protégeait plus qu'un trésor... Mais impossible de s'approcher : il s'était littéralement barricadé, et seuls des râles nous parvinrent.

    

Voyez ce qui a provoqué un tel état de transe auprès de notre coreligionnaire, lequel attendait depuis si longtemps de mettre la main sous une... euh... sur un... Enfin, il attendait. La décence, la morale, et le respect que j'ai pour mon Bubu (LAULE), m'interdisent de vous révéler (à moins que vous n'envoyez vos dons généreux à nicolas.g@pcinpact.com) ce qui s'ensuivit. Reste que nous nous inquiétons pour notre camarade : il a passablement maigri ces derniers jours et ses yeux deviennent comme globuleux. Il développerait même comme une double personnalité, que ça ne m'étonnerait pas.