Windows Live Local renouvelle l'e-cartographie

Une partie d'Xbox dans les rues de SF ? 10
Microsoft a mis en ligne sa nouvelle version de Windows Live Local (technology preview), le « Google Maps » version Redmond. Fait remarquable, l’interface offre une vision très réaliste : plutôt que de profiter d’une vue 2D ou « 3D » par satellite, le visiteur est embarqué dans un véhicule virtuel avec vue plongeante sur la ville, à travers le pare-brise. L'approche est plus similaire à celle de "photo des villes" des Pages Jaunes en France que Maps.

A l’aide des touches de direction, on peut alors « rouler » sur les artères de la ville comme dans la réalité. Certes, seules les ville de Seattle et San Francisco sont exploitables à ce jour, mais voilà qui laisse présager quelques développements intéressants. La technologie derrière ce projet repose sur les produits Navteq et les techniques d’imagerie de Facet-Tech, société américaine qui a collecté, à ce jour, les données photographiques de plusieurs villes américaines. Son produit SightMap offre ainsi une vision panoramique, exploitée ici par Microsoft. Sa base de données a été constituée en arpentant les routes avec un véhicule spécialement équipé. Elle est constituée de 700 000 000 de clichés

windows live local

windows live localwindows live local

On notera que l’éditeur de Local.live pousse le luxe à offrir deux types de véhicules : « race car » ou « sport car ». Le réalisme va jusqu’à intégrer un extincteur dans la boîte à gants d’un des véhicules et, curieusement, une manette XBox sur le tableau de bord. Pour les plus sportifs, l’on pourra se promener dans cette rue à pied, cette fois.

Evidemment, les débouchés d’un tel outil sont grands : outre le calcul d’itinéraire, il sera parfait pour mettre en avant tel ou tel commerce ou service dans une ville. Il change en tout cas des vues satellites ou à vol d’oiseau qu’offrait jusqu’alors la concurrence. On rappellera que l’IGN, Institut Géographique National, a dévoilé Geoportail, son propre outil d’e-cartographie, dont nous avions pu nous procurer les premières photos.