Antitrust : des inquétudes liées à Windows Vista

Alors que revoilà la sous-préfette 108
Quelques inquiétudes ont été soulevées concernant une fonctionnalité que devrait posséder Windows Vista à sa sortie. Une fonctionnalité ni primordiale ni essentielle, mais qui pourrait présenter sous forme de « conseils » des offres commerciales de sociétés partenaires : autrement dit, de la publicité.

Ces propositions n’apparaîtront pas, bien entendu, à tout bout de champ, mais seulement au premier démarrage dans ce que l’on connaît pour l’instant sous le nom de « Welcome Center ». Ce panneau, que l’utilisateur devrait trouver la première fois qu’il utilise son nouveau PC ou après une installation de Vista, servira à affiner les préférences d’utilisation. Mais il présentera également certaines offres matérielles et/ou logicielles.

Ces offres répondront évidemment à des accords passés entre Microsoft et certaines sociétés. Mais là, on se doute bien du genre d’offres qui seront proposées et des contrats probablement juteux qui les auront conduites devant le nez de l’utilisateur. L’effet pervers de cette fonctionnalité est que certaines sociétés pourraient largement perdre en visibilité en étant tout simplement doublées par celles qui auront le bonheur d’apparaître dans le Welcome Center.

L’histoire reste tout de même étrange, car Vista est développé sous la surveillance directe d’un comité technique depuis les derniers jugements lors des procès antitrust (2002). Il faut d’ailleurs y voir potentiellement la raison pour laquelle certains outils comme l’antivirus de la maison n’ont pas été inclus.

Le gouvernement se penche actuellement sur cette question et n’a pas encore décidé s’il allait demander des changements quelconques.