Une nouvelle technologie pour détecter le P2P illégal

Un policier de chambre ? 79
L'Institut Fraunhofer Integrated Publication and Information Systems (IPSI) vient d'annoncer avoir développé une technologie visant à éviter le téléchargement de fichiers illégaux sur les réseaux P2P.

Le système sera présenté lors du CeBIT 2006, qui se tiendra du 9 au 15 Mars prochain à Hanovre, en Allemagne. Il est composé de deux logiciels capables de détecter les fichiers dont l'échange est illégal sur les réseaux P2P. Le tout consiste en une combinaison d'une technique de reconnaissance d'empreinte numérique avec un client P2P spécial.

Le fonctionnement est encore flou, le groupe Merit (Media Security In Information Technologie) de chez Fraunhofer n'ayant pas tout dévoilé. Les deux logiciels en question sont encore en phase de prototype, mais la recherche en est à un stade avancé, selon le Merit.

Le client P2P développé pour l'occasion scanne le réseau P2P pour débusquer les empreintes numériques de fichiers légaux et illégaux. Le client afficherait alors les résultats des recherches de l'utilisateur, accompagnés d'un avertissement pour les fichiers considérés comme illégalement mis à disposition sur le réseau.

Le client pourrait alors récolter les mots-clés à risque, et les stocker dans une liste de fichiers potentiellement illégaux. L'idée est de dissuader les téléchargements sauvages de contenu protégé, en montrant que l'utilisateur laisse des traces sur le réseau lors de ses recherches et téléchargements. Il reste maintenant à savoir quel réseau P2P pourrait adopter une telle technologie.