#Flock se déconfine

Sans confiture 38
Accès libre
image dediée
Dessins

Comme chaque samedi à 13h37, Flock pose son regard acide sur l'actualité dans le domaine numérique. Il publie ainsi une chronique regroupant cinq ou six dessins en rebond sur nos articles.

Cette semaine, nous avons fêté nos 17 ans et le financement de notre second magazine ! Et pour beaucoup, l'approche de la phase de déconfinement pousse à un premier bilan face à la crise sanitaire. 

Cela a été le cas de Framasoft qui est revenu sur ses plans pour 2020, chamboulés par cette période. La question de la protection de nos infrastructures locales se posera sans doute également, après que plusieurs « grosses » fibres ont été vandalisées en région parisienne, obligeant à les réparer dans l'urgence. Sans parler des risques de cyberattaques

Pendant ce temps, le projet de loi sur l'état d'urgence sanitaire passe au Sénat, une version sans doute assez différente de celle qui sera finalement votée par l'Assemblée nationale, puis adoptée.

Cette chronique est financée grâce au soutien de nos abonnés. Vous pourrez la retrouver en accès libre dès la semaine prochaine, comme toutes les précédentes publications de Flock dans nos colonnes.

  • Next INpact fête ses 17 ans : presque majeur et plein de projets
  • Des cyberattaques soutenues par des États visent la recherche autour de Covid-19
  • Framasoft nous parle de ses plans pour « le monde d'après »
  • Le projet de loi sur l’état d’urgence, ligne par ligne (version Sénat)
  • « De grosses fibres vandalisées » en région parisienne : des FAI, hébergeurs et services touchés

chargement
Chargement des commentaires...