du 03 juillet 2020
Catégorie 0

Sélectionnez les catégories à afficher

Date

Choisir une autre édition

16 banques européennes veulent concurrencer Visa/Mastercard avec un « système de paiement européen unifié »

Ce projet baptisé EPI (European Payments Initiative) vise à créer « une solution de paiement paneuropéenne unifiée s'appuyant sur les paiements instantanés/SEPA Instant Credit Transfer (SCT Inst), proposant une carte bancaire aux consommateurs et commerçants à travers l'Europe, un portefeuille numérique et des solutions de paiement « peer-to-peer » (P2P) ».

Cette solution ambitionne de « devenir un nouveau standard de paiement pour les consommateurs et les commerçants européens pour tous les types de transactions, y compris en magasin, en ligne, pour les retraits d'espèces et le P2P en plus des solutions des schémas de paiement internationaux ». Elle veut donc concurrencer Visa et Mastercard.

Parmi les 16 membres fondateurs, on retrouve BNP Paribas, le Groupe BPCE, le Crédit Agricole, La Banque Postale, ING, la Société Générale… Aucune néo-banque. 

Dès les prochaines semaines, une société intérimaire sera créée à Bruxelles « qui définira des livrables clairs, notamment la finalisation de la feuille de route technique et opérationnelle et le lancement des travaux de mise en oeuvre pour parvenir à la meilleure expérience utilisateur possible ».

D'autres partenaires sont invités à rejoindre l'initiative EPI jusqu'à fin 2020. Le système de paiement européen unifié devrait ensuite entrer « en phase opérationnelle en 2022 ».

L'Elysée vient de l'annoncer dans un communiqué de presse : Édouard Philippe l'a remise ce matin au Président de la République, qui l'a acceptée.

L'équipe en place continuera à assurer les affaires courantes en attendant la nomination d'un nouveau gouvernement. Bien entendu, on attend de découvrir qui sera en charge du numérique, certains ayant appelé à la création d'un ministère spécifique.

Mais aussi de la culture, puisque c'est ce ministère qui aura en charge le fameux projet de loi sur l'audiovisuel et donc la création de l'Arcom.

Le Premier ministre remet la démission du gouvernement

Quand il ne renvoie pas une erreur « 503 Service Unavailable », le site de l’Agence de la transition écologique affiche un message à ses utilisateurs : « Notre messagerie et nos lignes téléphoniques sont coupées en raison d'une attaque informatique. Merci de votre compréhension ».

Aucune information supplémentaire n’est donnée sur l’origine de l’attaque, l’étendue des dégâts ou la durée de l'interruption des services. 

L’Ademe victime d’une cyberattaque, messagerie et lignes téléphoniques coupées

La plateforme de streaming proposait déjà un abonnement Personnel à 9,99 euros par mois, un Famille à 14,99 euros et un étudiant à 4,99 euros. Désormais, c’est au tour de Duo Premium de débarquer dans 55 pays (dont la France) à 12,99 euros par mois.

Elle permet de profiter de « deux comptes Premium pour les couples qui vivent sous le même toit ». Comme Famille qui propose un Mix de l’ensemble des comptes, vous avez cette offre un Mix Duo : « une playlist pour deux, régulièrement mise à jour avec des titres que vous aimez ».

Et voici Spotify Premium Duo, à 12,99 euros par mois
DuckDuckGo et vie privée : un problème de favicon

Un développeur a fait remarquer (ici et ) à l'équipe en charge des applications mobiles du moteur de recherche misant sur le « privacy by design » que le chargement de la favicon des sites passait par son propre domaine. 

Ainsi, pour Next INpact, l'URL utilisée est : https://icons.duckduckgo.com/ip3/nextinpact.com.ico

Il les incite à regarder du côté de l'implémentation utilisée par Firefox, qui a fait face au même problème. Il n'est d'ailleurs pas nouveau pour DuckDuckGo puisqu'il avait été remonté dès l'année dernière sur Reddit et dans le dépôt GitHub de la version Android, mais jamais corrigé. 

Un représentant de l'entreprise avait alors expliqué que cette méthode était utilisée pour unifier la récupération des favicons, qui ne sont pas toujours stockées au même endroit et dans le même format d'un site à l'autre. Mais que conformément aux pratiques du moteur en matière de vie privée, aucune donnée n'était utilisée à d'autres fins.

Une façon de faire qui va à l'encontre du principe de minimisation, qui consiste à ne récolter que les données strictement nécessaires. C'est le sens de la plupart des réactions publiées depuis. 

C'est sans doute ce qui a poussé le fondateur et PDG à réagir dans les commentaires de Hacker News pour annoncer que ce traitement serait désormais fait de manière locale, une fois que l'équipe aura implémenté cette fonctionnalité.

C’est du moins ce qu’affirment des sources à TheElec. La production de prototypes aurait déjà commencé dans son usine de Pyeongtaek.

Selon nos confrères, la commercialisation aurait lieu début 2021 et le smartphone porterait le nom de code Rainbow. L’écran serait produit par le chinois BOE. Il s’agirait un peu d’une opération reconquête pour la division smartphone du fabricant.

B Project : LG lancerait un smartphone avec écran enroulable en 2021

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives explique que, grâce au bruit de fond quasi-nul, l’expérience CUPID-Mo (CUORE Upgrade with Particle Identification-Mo) « fixe une nouvelle limite de non détection à une hypothétique désintégration, « double bêta sans neutrino 0νββ », jamais observée ». 

« Trop bien ! » vous êtes-vous certainement dit intérieurement. Non ? Alors voici ce qu’attendent les scientifiques de cette expérience : « Si elle se produisait, cette détection prouverait que les neutrinos sont leurs propres antiparticules et expliquerait la prédominance de la matière sur l'antimatière dans l'Univers ».

Disparition de l'antimatière dans l’Univers : les attentes de l’expérience « double bêta sans neutrino 0νββ »
Vidéosurveillance VS coronavirus : la police belge demande aux cafetiers de replier leurs parasols

Depuis quelques jours, rélève L'avenir, la zone de police Nivelles-Genappe, en Belgique, demande aux cafetiers de… replier les parasols de leurs terrasses après le coucher du soleil. L’injonction, plutôt insolite, a pour objectif de faciliter la vidéosurveillance de l’espace public et le respect de la distanciation sociale.

« La semaine dernière, nous avons constaté des regroupements de personnes dont le nombre était supérieur à celui fixé par les normes d’hygiène, explique Pascal Neyman, le chef de corps. Et ces regroupements trop importants, voire ces débordements, se déroulaient sous les parasols, là où l’on ne pouvait pas les visualiser avec nos caméras. La fermeture des parasols en soirée nous permet d’observer le bon respect des mesures sanitaires et de la distanciation sociale sur la Grand-Place et en terrasses. »

« Les gens sont filmés dans l’espace public, ils le savent. Des pictogrammes le rappellent, insiste le chef de corps, tout en soulignant que les images stockées sont avant tout visionnées lorsque les faits le nécessitent. Techniquement, on peut surveiller le centre-ville en temps réel. C’est le principe d’utilisation de caméras dans l’espace public. Mais dans 90 % des cas, leurs images sont consultées a posteriori. Je m’en tiens uniquement à l’objectif de faire respecter les règles de distanciation sociale dans le cadre de la pandémie. Des équipes de prévention ont d’ailleurs également été mises en place à cet effet. »

Kevin Marks, co-fondateur de microformats, avait proposé en 2014 de pouvoir faire un lien vers un fragment d'une page web, et d'utiliser certains mots comme identifiants, ce qu'il avait alors appelé des « fragmentions », rappelle Redecentralize. 

Rebondissant sur la récente proposition (Text Fragments) de l'équipe de Google Chrome de créer des liens pointant vers certains mots d'une page web pour les surligner (en ajoutant #:~:text=mots à la fin d’URLs), Marks vient de lancer l'idée d’une « poésie surlignée », révélant des messages cachés dans une page web. 

Il a ainsi créé un lien vers la page philosophy.html de Google rappelant ses dix principes fondamentaux, afin d'y surligner « doing evil is a business take advantage of all our users ».

Le lien ne fonctionne que pour les internautes parvenant à afficher la page en anglais (ce qui n’est pas le cas de ceux identifiés comme Français, notamment, mais une capture d’écran est visible sur Redecentralize). Le site qu'il vient de lancer, highlightpoetry.com, propose par ailleurs deux autres exemples. 

Et comme on a trouvé l'idée plutôt amusante, on vous en a concocté un révélant le projet secret de la femme de Christophe. On vous laisse en proposer d’autres en commentaires 😏

Des liens poétiques surlignés pour révéler des messages cachés

Dans un communiqué, la plateforme de streaming explique que « l’investissement total prévu de 40 millions de dollars aura lieu sur plusieurs années. Il valorise Deezer à 1,3 milliard d’euros (1,4 milliard de dollars), ce qui représente une augmentation de 30 % de la valeur de l’entreprise par rapport au dernier tour de table en 2018 ». 

Via cet accord, Deezer espère « croître rapidement au Mexique grâce à des partenariats avec TV Azteca ». Il vise également à s’étendre sur l’Amérique latine, notamment au Brésil, Colombie et Argentine.

Le Mexicain TV Azteca investit dans Deezer et annonce des partenariats commerciaux
Mars 2020 : la sonde Mars Express étudie le cratère Jezero, site d’atterrissage de Perseverance

Le site d’atterrissage du rover de la mission Mars 2020 est connu depuis fin 2018. Il a été choisi car il dispose « de nombreuses cibles d'échantillonnage prometteuses avec au moins cinq types de roches différentes, y compris des argiles et des carbonates ayant un fort potentiel pour préserver des signatures de vie passée ».

L’Agence spatiale européenne exploite les données de son orbiteur Mars Express pour identifier « quelles zones du site d’atterrissage sont les plus susceptibles d’avoir préservé des signes d’une vie passée, du climat, de l’eau, et du volcanisme ». Les études portent sur la surface de Mars connue sous le nom de Nili Fossae, et plus spécifiquement le cratère Jezero situé dans cette zone.

« Après avoir examiné tous les scénarios plausibles, nous pensons que la région de Nili Fossae a probablement été sculptée par des éruptions massives de cendres et d'autres matériaux rejetés par des volcans géants. Le volume des matériaux éjectés est colossal, plus de 1 000 fois supérieur à celui de l’éruption du Vésuve qui a détruit Pompéi en 79 avant J.-C. », explique Lucia Mandon du Laboratoire de Géologie de Lyon.

Pour rappel, le lancement de Mars 2020 a été repoussé de quelques jours, au 22 juillet pour le moment. La fenêtre de tir est ouverte jusqu’à mi-août. La seconde partie de la mission ExoMars est en revanche repoussée à 2022.

Cette version 2 a près de quinze ans, et ses fondations tiennent aujourd’hui difficilement la comparaison avec les standards modernes de sécurité, particulièrement les suites cryptographiques.

La version 3 étant sortie depuis deux ans et ayant été enrichie depuis, Tor publie le calendrier d’arrêt de l’ancienne mouture :

  • 15 septembre 2020 : Tor 0.4.4 préviendra les utilisateurs et les opérateurs de service de la future dépréciation et de son obsolescence pour la version 0.4.6
  • 15 juillet 2021 : Tor 0.4.6 ne supportera plus la v2, dont toute trace sera supprimée du code
  • 15 octobre 2021 : désactivation finale de la v2

Les développeurs résument : « Ce qui veut dire concrètement qu’à compter d’aujourd’hui (2 juillet 2020), l’Internet a environ 16 mois pour migrer de la v2 à la v3 une fois pour toutes ».

« Nous rencontrerons probablement des difficultés, qu’importe le degré de préparation que nous pensons avoir, on trouve toujours de nouvelles surprises », ajoute l’équipe.

Tor mettra fin à la version à la version 2 de ses Onion Services l’année prochaine

Un an et demi après avoir lancé sa caméra Ultra, le fabricant récidive avec une seconde version. Il s’agit d’une évolution en douceur avec trois améliorations : une meilleure couverture Wi-Fi, la possibilité de passer en 2,4 ou 5 GHz et une offre d’essai pour Arlo Smart en 4K. Une vidéo de présentation a été mise en ligne.

Elle n’est pour le moment pas disponible sur la boutique en ligne d’Arlo, nous n’avons donc pas le tarif. Au vu des changements, l’Ultra 2 devrait certainement se positionner au niveau de l’actuelle Ultra.

Arlo présente sa caméra Ultra 2 avec du Wi-Fi amélioré
Alexa, Google Assistant et Siri : de trop nombreux mots pour les déclencher, la vie privée en pâtit

Une équipe conjointe de chercheurs de l’université de la Ruhr et de l’Institut Max Plank pour la Sécurité et la Vie privée (tous deux situés à Bochum, Allemagne) a publié mardi une partie des résultats de ses recherches portant sur les assistants vocaux. Et les nouvelles ne sont pas bonnes.

Ils ont travaillé sur les versions anglaises et trouvé plus d’un millier de combinaisons de mots déclenchants la détection vocale. Exemples :

  • Alexa : « unacceptable », « election, » et « a letter »
  • Google Home : « OK, cool » et « Okay, who is reading »
  • Siri : « a city » et « hey jerry »
  • Cortana : « Montana »

Les chercheurs ont également publié des vidéos où l’on peut observer des illustrations concrètes du problème. Dans l’une, on peut voir par exemple une personne de Game of Thrones prononcer « a letter » et déclencher Alexa, dans l’autre un personnage de Modern Family dire « hey Jerry » et déclencher Siri.

Les chercheurs pointent des algorithmes conçus spécifiquement pour être tolérants, s’activant sur des séquences de sons qui pourraient être interprétées comme des commandes vocales. Des algorithmes permissifs pour que les produits soient simples à utiliser.

Ce qui est gagné en facilité est toutefois perdu en vie privée, puisque chaque activation d’assistant vocal envoie des extraits de ce qui est capté aux serveurs des sociétés concernées. Et de rappeler qu’à chaque fois, des employés peuvent être amenés à écouter ces extraits.

L’étude complète n’a pas encore été publiée. Elle contiendra des résultats sur d’autres assistants, notamment ceux de Deutsche Telekom et de trois Chinois, Xiaomi, Baidu et Tencent.

Interrogée à ce sujet par Ars Technica, Amazon a finalement répondu ne pas avoir eu « l’opportunité d’analyser la méthodologie derrière cette étude pour valider la justesse de ces affirmations ». La société ajoute : « De par sa conception, notre détection du mot d’éveil et notre reconnaissance vocale s’améliorent chaque jour – nous optimisons les performances au fur et à mesure que les clients utilisent leurs appareils ».

Laurent de la Clergerie, président et fondateur de la société s’explique : « J’ai la conviction qu’en travaillant 4 jours on sera dans de meilleures conditions qu’en travaillant 5. Cela va permettre à chacun de prendre les rendez-vous qu’on n’arrive jamais à caler ».

S’il est confirmé, le passage à quatre jours se ferait sur un format de 32h, soit 8h par jour. À l’AFP, il précise que « comme chaque année, il y aura une augmentation de salaire et ce n'est pas parce qu'on passe aux 32 heures (hebdomadaires) qu'il n'y en aura pas l'an prochain ».

On apprend chez les Echos que l'encadrement a fait part de ses inquiétudes : « Ils me traitent de fou. Ils se demandent comment ils vont gérer leurs équipes ». Depuis la crise sanitaire est passée par là, changeant la vision, notamment sur le télétravail.

« On en a parlé il y a 18 mois, les cadres étaient hostiles, craignant les tire-aux-flancs, les profiteurs ». Mais avec le confinement, cette façon de faire s'est imposée à l'entreprise, et cela « a montré que ça fonctionnait parfaitement ». 

Reste tout de même une inconnue : les boutiques franchisées. Le Groupe LDLC militera-t-il pour que les employés des magasins concernés passent eux aussi à la semaine de quatre jours ?

Le Groupe LDLC pourrait passer à la semaine de 4 jours en 2021

Il n’est jamais trop tard, WhatsApp se décide enfin à faire évoluer sa messagerie avec un lot de fonctions. La plus mise en avant est un lot de stickers animés, les autocollants étant selon l’entreprise le mode de communication à plus forte croissance aujourd’hui, avec plus de deux millions envoyés par jour.

Les QR codes permettant de leur côté d’ajouter un contact. Plutôt que de créer manuellement une fiche et ajouter le numéro sous la dictée d’une personne, on peut scanner le code et ajouter la fiche complète.

WhatsApp répercute également son mode sombre « incroyablement populaire » aux versions web et desktop, cette dernière étant… une version web encapsulée et pesant dans les 150 Mo. On ne peut pas changer les couleurs, pas plus que sur Android ou iOS.

Les appels de groupe obtiennent eux aussi quelques apports. Dans une conversation vidéo, on peut maintenant appuyer et maintenir un court instant son doigt sur un contact pour le basculer en plein écran. De plus, dans les groupes de huit personnes ou moins, un bouton permet de déclencher directement un appel vidéo.

Enfin, les utilisateurs de WhatsApp sur KaiOS peuvent voir les « mises à jour disparaissant après 24 heures », autrement dit les stories.

WhatsApp : vague de nouveautés, dont les stickers animés, les QR codes et le thème sombre sur le web
Renseignement : vers la prorogation des boîtes noires jusqu’en 2021

Le projet logiciel de loi « relatif à la prorogation des chapitres VI à X du titre II du livre II et de l’article L. 851-3 du code de la sécurité intérieure » terminera son examen en commission des lois le 8 juillet prochain. Il a pour rapporteur, le député LREM Didier Paris.

Le texte vient en pratique proroger d’une année le terme de l’expérimentation des boîtes noires introduites avec la loi Renseignement de 2015. 

Initialement, les services du renseignement pouvaient tester ce dispositif jusqu’à la fin 2018. Cette clause de rendez-vous avait d’ailleurs permis l’adoption de ces traitements algorithmiques, très contestés. 

Pour mémoire, ils sont destinés à détecter d’éventuelles menaces terroristes dans l’océan des données de connexion. La loi renforçant la sécurité intérieure avait néanmoins repoussé une première fois cette échéance à fin 2020. 

Lors de la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, le gouvernement avait tenté d’étendre cette fois jusqu’à 2021 ce dispositif par voie d’ordonnance. L’idée fut abandonnée en cours de procédure législative. 

Finalement, c’est un nouveau projet de loi qui organise ce report d’une année supplémentaire. Le gouvernement l’explique par les circonstances sanitaires actuelles, qui rendraient délicate la rédaction d’un rapport au Parlement sur les boîtes noires au 30 juin, lui aussi programmé par la loi Renseignement mise à jour. 

Dans son avis, le Conseil d’État n’a pas émis d’observation

Trois boîtes noires ont été mises en œuvre. Selon le gouvernement, leur apport est « majeur dans la lutte contre le terrorisme ». Sans détailler, il affirme que les algorithmes ont permis « d’identifier des individus porteurs d’une menace à caractère terroriste et de détecter des contacts entre les individus porteurs de menace ».

Elles auraient permis « d’obtenir des informations sur la localisation d’individus en lien avec cette menace », « de mettre à jour des comportements d’individus connus des services de renseignement et nécessitant des investigations plus approfondies » et « d’améliorer la connaissance des services sur la manière de procéder des individus de la mouvance terroriste ».

En août 2019, selon nos informations, seule une dizaine de personnes avaient été surveillées individuellement après déploiement de ces traitements.

Lancée fin 2018, l’application tirera sa révérence le 10 juillet prochain, comme le rapporte TechCrunch.

Un porte-parole du réseau social explique à nos confrères que Lasso était un « des paris » de Facebook pour « tester et apprendre comment les gens veulent s’exprimer ». Visiblement, pas de cette manière.

Cette mise à mort intervient avant le lancement d’un autre projet pour concurrencer TikTok : Reels, mais sous l’ombrelle d’Instagram cette fois-ci. Bref, c’est la même musique qui tourne en boucle.

C'est déjà fini pour Lasso, le TikTok de Facebook

La célèbre série de jeux Fallout aura sa série. Le studio Bethesda l’a confirmé hier. Elle sera produite par Amazon Studios et sera donc réservée à l’offre Prime.

Fallout raconte toujours la survie d’un personnage émergeant d’un Abri après un holocauste nucléaire. Ces Abris, construits par la société Vault-Tec, ont tous une histoire et un objectif précis. Dans Fallout 4 par exemple, les habitants de l’abri étaient cryogénisés. Dans l’actuel Fallout 76, les habitants étaient censés représenter l’élite de la nation.

Aucun détail n’a été donné sur le contenu de la série. Elle pourrait s’inspirer de l’un des jeux – chercher une puce d’eau ? Trouver un jardin d’Eden en kit ? – ou partir sur une histoire entièrement nouvelle.

On sait en revanche qui sera aux commandes : Jonathan Nolan et Lisa Joy. Le premier, frère de Christopher Nolan, a co-écrit bon nombre des films de ce dernier, dont Memento, Le Prestige et Interstellar. Il est le créateur de la série Person of Interest. Avec Lisa Joy (également sa femme), ils sont les créateurs, producteurs et réalisateurs de Westworld.

Sans doute de quoi rassurer un peu les fans.

Une série Fallout sera produite par Amazon Studios, par les créateurs de Westworld
Eau de Space : déjà plus de 200 000 euros sur KickStarter pour… « sentir l’espace »

Autant le dire tout de suite, ce projet de financement participatif n’est pas lancé par la NASA. Le descriptif du projet mise par contre sur l'ambiguïté pour faire parler de lui.

Voici le descriptif : « Quelle est l’odeur de l’Espace ? [...] Il y a des décennies, la NASA a conçu un parfum pour préparer les astronautes à l’odeur de l’espace. Maintenant, nous le publions au monde ».

L’idée était en effet de préparer les astronautes à la vie dans un milieu hermétique et confiné (et donc potentiellement difficile pour l’odorat) : les stations spatiales, comme le rapporte le Figaro

Nos confrères avaient interrogé l’astronaute français Jean-François Clervoy sur ce sujet : « Nous ne réalisons pas que ça sent mauvais à bord […] Mais, au retour sur Terre, quand un astronaute de l'équipe de soutien au sol entre dans la capsule, il a souvent un mouvement de recul! Ça sent l'humain, presque comme dans un vestiaire de footballeurs ».

Selon CNN qui s’est entretenue avec le responsable produit Eau de Space, le parfum conçu par la NASA aurait été développé entre 2008 et 2012 par Steve Pearce. Il se serait basé sur les retours des astronautes. 

En 2002, Peggy Whitson expliquait que « c'est un peu comme l'odeur d'un pistolet, juste après avoir tiré […] C'est presque amer en plus d'être brûlé ». Mais comment les astronautes peuvent-ils sentir quelque chose dans le vide ? C’est en fait l’odeur sur leur combinaison après une sortie dans l’espace. Mais est-ce vraiment « l’odeur » de l’espace ? Impossible à dire…

Puisque le filon semble prometteur, Eau de Space prépare déjà la suite avec Smell of the Moon… 

Étienne Dugas, président de la fédération, explique que « Kosc aura désormais une assise financière suffisante pour poursuivre son ambition de déverrouiller le marché des télécoms professionnels ».

InfraNum avait déjà fait savoir qu’elle était favorable à cette opération visant à sauver Kosc en redressement judiciaire (l’AOTA aussi, avec quelques mises en garde). Le plan de reprise a été validé par le tribunal le 29 juin.

La fédération en profite pour revenir sur les échéances à venir : « La reprise de Kosc par Altitude Infrastructure intervient quelques semaines avant la sortie du projet final d'analyse de marché de l'Arcep qui sera déterminant dans les conditions d'exercice des acteurs sur le marché fibre aux entreprises ». 

« L'Arcep doit donc intégrer cette nouvelle donne pour garantir enfin à tous les acteurs sur le marché de gros une équité sans faille, en rendant disponible tout le panel des offres neutres, mutualisées, ouvertes, passives ou actives qui ont fait leur preuve dans les réseaux d'initiative publique ».

Dans tous les cas, cette reprise « par un opérateur indépendant et neutre permet d'espérer une nouvelle dynamique concurrentielle sur le marché entreprise », indique InfraNum.

Rachat de Kosc par Altitude : « une nouvelle extrêmement rassurante » pour InfraNum

Aucune entrée pour les catégories selectionnées.