Linux Mint 20 : à la fois agréable et moins consensuelle

Les snap à la rue ! 43
image dediée
OS
Vincent Hermann

Linux Mint 20 devrait sortir dans quelques jours, mais sa version bêta est déjà complète. Nous l'avons utilisée pour faire le point sur les nouveautés, qui ne vont pas toutes dans le sens de l’utilisateur.

Linux Mint est une distribution particulièrement appréciée. Bâtie sur les versions LTS d’Ubuntu, elle se destine à celles et ceux qui n'aiment guère GNOME Shell et se languissent du « monde d’avant », plus particulièrement de GNOME 2.x et de son ergonomie classique, avec un menu Démarrer et une barre des tâches.

La version 20, baptisée Ulyana, sera finalisée et disponible d'ici quelques jours. Elle change de socle puisque Ubuntu 20.04 est sortie entre temps. Elle sera donc supportée jusqu’en 2025, soit cinq ans, comme toutes les versions passées de Mint. Elle propose un certain nombre d’améliorations. Et si la plupart se font en douceur on y trouve aussi deux ruptures.

D’abord l’arrêt des versions 32 bits, qui laissera nécessairement des utilisateurs sur le carreau, même si les machines sans instructions x86_64 sont devenues rares depuis un bon moment. Ensuite (et surtout) le refus d’installer snapd, le service d’installation et d’entretien des snaps de Canonical. Une décision assumée comme étant « politique ».

Modernisation technique, Warpinator pour les échanges sur réseau local

Lisez la suite : 87 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...