Après l’échec de Starliner, la NASA adresse 80 recommandations à Boeing

Tout le monde en prend pour son grade… 19
image dediée
Espace
Sébastien Gavois

La NASA détaille à Boeing comment améliorer la sécurité et la fiabilité de sa capsule habitable Starliner. Le fabricant s’est engagé à apporter les modifications demandées. Un nouvel essai à vide sera (peut-être) réalisé… d'ici la fin de l’année.

En décembre dernier, la capsule habitable Starliner de Boeing échouait à rejoindre la Station spatiale internationale lors de ce qui devait être son ultime test à vide (Orbital Flight Test-2). Heureusement, il n'y a pas eu d’explosion ou d’incident grave qui aurait pu être fatal à des humains s’ils avaient été présents.

Boeing préférait voir le verre à moitié plein : « Nous avons probablement rempli 85 à 90 % de nos objectifs », selon Jim Chilton, vice-président en charge des opérations spatiales. Avis partagé par Jim Bridenstine de la NASA : « Nous avons eu quelques difficultés, mais beaucoup de choses se sont bien passées, notamment l'entrée dans l'atmosphère et l'atterrissage "en plein dans le mille" de la capsule ».

Après une période de flottement, l’Agence spatiale américaine décidait de réaliser un nouveau test avant d’envoyer des astronautes dans l’espace (dans le cas contraire, le moindre problème lui aurait certainement été reproché). Pour rappel, SpaceX a déjà envoyé deux membres d’équipage dans l’ISS avec sa capsule Crew Dragon (et ils y sont toujours).

Six mois plus tard, les deux partenaires (NASA et Boeing) ont « accompli un gros travail en examinant les problèmes rencontrés lors du test en vol sans équipage de Starliner ». De nombreux points ont été soulevés durant cette enquête et plusieurs dizaines de pistes d’améliorations ont été transmises à Boeing, qui a du pain sur la planche…

80 recommandations sur des domaines variés

Lisez la suite : 65 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...