du 17 juillet 2020
Date

Choisir une autre édition

Entre 15h26 et 15h48, « deux nœuds DNS sont tombés en panne », provoquant des erreurs lors d’une requête. L’incident n’a duré que 22 minutes, mais un post mortem a été mis en ligne, une transparence appréciable.

La cause principale de la panne est un « bug logiciel » ayant entraîné l’arrêt du serveur. Pour ne rien arranger, cette panne est arrivée en même temps qu’un « incident » sur un réseau interne de l’hébergeur. Ce dernier a causé « beaucoup de bruit dans nos systèmes de surveillance, conduisant à une mauvaise interprétation des alertes déclenchées par les serveurs DNS ».

De nouvelles procédures sont mises en place afin d’éviter que cela ne se reproduise. 

Gandi revient sur sa panne DNS d’hier
chargement Chargement des commentaires...