S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
NVIDIA : GeForce GTS 450 & pilotes de la série 260

NVIDIA : GeForce GTS 450 & pilotes de la série 260

David Legrand le 13 septembre 2010
GeForce GTS 450Comme nous le disions en introduction, le GF106 qui est au cœur de la GeForce GTS 450 reprend grosso modo l'équilibre introduit par le GF104, mais avec moins d'unités… et pas qu'un peu. Ainsi, si NVIDIA présentait son GF100 comme un personnage bourrin tel « Heavy » de TF2, et le GF104 comme un chasseur, il est cette fois question d'un sniper... pensé pour abattre les Radeon HD 5700 ?

En effet, c'est presque une division par deux à laquelle on a droit. En réalité, une perte de 43 %. Il ne reste ainsi plus qu'un seul GPC (Graphic Processing Cluster), au sein duquel on retrouve quatre SM (Streaming Multiprocessors) pour un total de 192 unités de traitement (ou CUDA Cores selon le terme consacré par NVIDIA).

On retrouve le même rabot au niveau des unités de textures qui passent 56 à 32. En compensation, on a droit à des fréquences plus élevées, de 16 %. On se retrouve ainsi avec une puissance théorique 33 % moins importante. Un écart qui n'est pas anodin puisqu'on le retrouve sur les autres parties de la puce : les ROPs, le cache L2 et l'interface mémoire. La fréquence de la GDDR5 embarquée restant à 1.8 GHz, la bande passante subira le même traitement.

Voici le détail de la gamme :

GeForce GTS 450

Ainsi, avec une puce qui compte 40 % de transistors en moins, NVIDIA affiche une puissance théorique amoindrie de 33 %, un gain en efficacité, tout du moins sur le papier. Elle exploite toujours la finesse de gravure en 40 nm de TSMC et affiche une limite thermique en baisse par rapport à ses grande sœurs, puisqu'il est désormais question de 95 °C.