S'identifier / Créer un compte
  • Actualités
  • Dossiers
  • Tests
  • Commentaires
  • INpactiens
Publicité
Giada D2305 : une GeForce est-elle utile dans un Mini PC ?

Giada D2305 : une GeForce est-elle utile dans un Mini PC ?

David Legrand le 28 janvier 2013

Après avoir analysé un premier Mini PC de Giada, l'i53, nous avons décidé de décortiquer le dernier né de la marque, qui vient de débarquer en France : le D2305. Celui-ci est moins compact que son petit frère, mais se distingue par la présence d'une GeForce GT 640. Cette carte graphique signée NVIDIA saura-t-elle ouvrir la voie de nouveaux usages, sera-t-elle assez performante dans les jeux, et n'aura-t-elle pas un effet néfaste sur la consommation et la nuisance sonore de la machine ? C'est ce que nous avons tenté de savoir.

 

Giada D2305

 

Le Giada D2305 est un Mini PC qui se veut résolument pensé pour votre salon, tant au niveau de son design que de ses composants. Livré dans un packaging assez compact, il est accompagné des mêmes accessoires que l'i53 : son bloc d'alimentation de 90 watts (19V, 4,73 A), un câble HDMI de 2 mètres environ, une télécommande (sans ses piles AAA) et la série de manuels / DVD. Bref, c'est complet, mais sans fioriture. 

Un boîtier en aluminium noir, mais encore quelques touches de « glossy »

Le produit lui-même est plutôt sobre avec une robe entièrement noire, et une coque en aluminium qui lui donne un rendu mat plutôt agréable. Seul problème : sa façade est en plastique brillant, tout comme l'imposant logo placé sur la partie supérieure de la machine.

 

Notez que sous cette dernière, on retrouve quatre larges pieds dotés d'une matière anti-dérapante, ce qui est plutôt appréciable. Ses dimensions sont de 174 x 230 x 55 mm.

 

Giada D2305 Giada D2305


De manière assez globale, on trouve assez peu d'aérations, ce qui peut sembler être un problème lorsque l'on voit la configuration proposée, qui dispose de la même base que pour l'i53. Le processeur est en effet un Core i5 3317U (TDP de 17 watts) accompagné d'un chipset HM77 et de 4 Go de DDR3 (1333 MHz, 9-9-9-24 1T).


La carte graphique est une GeForce GT 640 (GK107) dotée de 1 Go de DDR3 (128 bits). Le tout fonctionne à des fréquences de 902 MHz et 891 MHz, soit 100 MHz de plus que ce que recommande NVIDIA pour le GPU. Pour rappel, celui-ci supporte DirectX 11.0 et exploite la récente architecture Kepler, ainsi qu'une finesse de gravure en 28 nm.

Un disque dur pas toujours très véloce, soutenu par un SSD mSATA de 32 Go

Cette fois encore, le disque dur est un modèle de 500 Go (HTS545050A7E380). Ce n'est pas la même référence que pour le petit frère et il sera un tout petit peu plus silencieux. Il sera là encore connecté en S-ATA 3 Gb/s, et ses performances seront parfois en retrait :

 

Gada D2305 Perfs HDD Gada D2305 Perfs HDD

Le disque dur Hitachi de 500 Go

 

Comme on peut le voir, si l'on atteint presque les 100 Mo/s avec les tests séquentiels, il en sera tout autrement avec les tests de lecture / écriture aléatoire sur de petits fichiers dans lesquels le modèle précédent s'en tirait bien mieux. Mais peut-être est-ce parce que cette fois Giada a intégré un SSD mSATA de 32 Go (Sandisk U100) en complément.

 

Celui-ci sera trop léger pour être utilisé comme espace de stockage principal, mais pourra très bien faire office de cache. Voici ses relevés de performance :

 

Gada D2305 Perfs SSD Gada D2305 Perfs SSD

Le SSD mSATA Sandisk de 32 Go 

 

On voit que le but est clairement de favoriser une lecture rapide, que ce soit sur les petits fichiers de manière aléatoire ou lors d'accès séquentiels. En écriture, ce modèle s'en tirera par contre moins bien, ce qui est peu important dans le cadre d'une utilisation comme cache.

Une connectique complète, un graveur DVD et une antenne Wi-Fi 802.11n

Pour ce qui est de la connectique, c'est assez bien fourni : la partie arrière propose un duo HDMI / DVI-DL pour les sorties vidéo, un port réseau Gigabit, deux USB 2.0, deux USB 3.0 et un eSATA. On retrouve une prise casque pour l'audio, ainsi que le connecteur d'alimentation et une prise pour l'antenne. Notez qu'un système Kensington pourra aussi être utilisé.

 

Giada D2305

  

En façade, le Graveur DVD (TS-T633) est de type slot-in et proposera un système d'éjection manuelle en plus de l'habituel bouton. Selon les versions (BQ641 ou BQ-641-BR), il pourra être remplacé directement par un combo Blu-ray. Notez que contrairement à ce que nous attendions, celui-ci  est plutôt silencieux, ce qui est assez rare pour faire remarquer.

 

Lorsque vous retirez le cache situé en bas à gauche, vous trouverez un lecteur de cartes 4 en 1 (SD/MS/MS-Pro/MMC, un port USB 3.0, un couple de prises jack casque / micro et un bouton Clear CMOS, ce qui est plutôt appréciable. Sur la droite, on aura le bouton et la diode Power, celle pour les accès du stockage principal et du lecteur optique, ainsi que le récepteur infrarouge.

 

Giada D2305 Giada D2305

 

La connectivité n'est pas en reste puisque le Bluetooth 3.1 et le Wi-Fi 802.11n sont de la partie. Une antenne sera d'ailleurs présente pour ce dernier, ce qui nous a permis de grappiller quelques centaines de ko/s lors de nos tests et d'atteindre 4,8 Mo/s lors du transfert de notre répertoire contenant World of Warcraft.

Une ouverture pas très complexe, mais une possibilité de mise à jour limitée

Concernant la possibilité de mettre à jour la machine, certains seront déçus. En effet, outre le fait qu'il faille retirer les quatre pieds (qui sont en fait des vis), il faudra enlever le cache arrière qui sera lui aussi fixé via des vis. Une fois ceci fait, on pourra extraire un bloc de métal contenant l'ensemble des composants qu'il sera malheureusement quasiment impossible de décomposer.

 

On a bien accès à une barrette de mémoire, mais pour le SSD, le HDD ou encore la puce Wi-Fi, ce sera une autre paire de manches :

 

Giada D2305 Giada D2305

 

Le système de ventilation sera bien plus imposant que pour l'i53, ce qui semble logique vu que l'on a cette fois droit à un GPU indépendant intégré. Par défaut, la nuisance sonore sera là encore assez élevée et il faudra se rendre dans le BIOS pour effectuer quelques réglages, le tout étant assez mal documenté.

Le silence passe par le BIOS, Giada fait encore dans la consommation raisonnable

On retrouve les options précédemment évoquées qui sont soit trop simples et assez peu efficaces, soit assez complètes, mais un peu trop complexes. Néanmoins , il sera cette fois encore possible de rendre l'ensemble quasiment inaudible, tout du moins dans un usage bureautique. Le ventilateur pourra ne pas s'allumer jusqu'à une certaine limite puis monter progressivement en charge en fonction de l'usage.

 

Lors de nos essais, il se faisait légèrement entendre lorsque nous exploitions la 3D, mais c'est un passage quasiment obligé avec une telle machine et l'on peut rester dans des valeurs raisonnables sans atteindre de trop fortes températures. Là encore, nos composants oscillaient entre 70 et 80 °C pendant nos tests.

 

La consommation de la machine est plutôt correcte. Au repos il est question de seulement 16 watts environ soit légèrement plus que l'i53. Le CPU se limite alors à 800 MHz, contre 324 / 162 MHz pour le GPU et sa mémoire. En charge CPU, on passe à 32 watts contre 76 watts avec le GPU qui fonctionne à plein régime (Furmark). Lors d'une séance de test dans DiRT : Showdown, qui n'a jamais voulu se lancer sur l'i53, la consommation maximale relevée était de 60 watts. Le tout à la prise, bien entendu.

Geforce GT 640 : une carte graphique qui fait le job

Pour ce qui est des performances (tests effectués sous Windows 8 dans son édition 64 bits), nous ne reviendrons pas sur celles du CPU qui sont exactement les mêmes que précédemment. Il en est tout autrement pour ce qui est de la carte graphique. Les scores 3DMark11 sont ainsi trois à quatre fois plus élevés :

 

Gada D2305 3DMark11 Gada D2305 3DMark11

 

Dans les jeux, en 1080p, même avec des réglages élevés nous avons quasiment toujours dépassé les 40 fps en moyenne, sauf en mode Ultra dans DiRT : Showdown (avec les options d'illumination désactivées). Ceux qui veulent augmenter les performances pourront donc voir certains réglages à la baisse, mais cela nous semble déjà plutôt correct pour une carte graphique pourtant proposée sur le segment de l'entrée de gamme :

 

Giada i53 D2305

Encore un effort sur le BIOS, le tarif et la brillance : on approche du produit parfait

Pour ce qui est du tarif, il est question selon Giada de 735 € pour le modèle que nous avons pu tester, et de 829 € pour la version équipée d'un lecteur Blu-Ray, sans système d'exploitation. La différence de prix entre les deux semble ainsi trop importante (surtout vu le coût d'un tel lecteur à l'heure actuelle), certains auraient même sans doute apprécié une machine sans aucun lecteur optique à l'heure du tout dématérialisé.

 

Awards 2013Par rapport à l'i53, on gagne une carte graphique plus véloce, un lecteur optique, un SSD mSATA de 32 Go et un châssis plus costaud, en aluminium. On retrouvera les avantages précédents tels que la présence d'une télécommande avec quelques ajouts comme l'antenne pour le Wi-Fi par exemple, pour 166 € de plus.

 

On sera donc cette fois en dessous du Mac Mini d'Apple qui n'évolue pas sur la carte graphique proposée, et l'on se retrouve dans un segment de prix raisonnable pour des machines équivalentes, même si cette fois encore on aurait aimé se retrouver sous un tarif psychologique : la barre des 700 €. Il sera certes possible de faire beaucoup moins cher, mais pas avec un produit aussi complet et aussi compact, qui sera clairement destiné à finir sous votre TV accompagné d'un couple clavier / souris sans fil.

 

On profitera alors de son silence (une fois les réglages effectués), de sa télécommande de son design relativement sobre, mais aussi de sa consommation peu importante. Sur ce point, on ne pourra là encore qu'apprécier les efforts de Giada, et l'on ne trouvera que quelques défauts à cette machine comme l'absence de support d'un kit VESA, la façade brillante ou les possibilités limitées en terme de mise à jour. Il loupe donc de peu notre trophée le plus prestigieux, mais sera néanmoins notre coup de coeur du moment.

 

  Giada D2305

 

Ceux qui veulent avant tout jouer pourront se tourner vers d'autres solutions proposées à un tarif légèrement supérieur. C'est notamment le cas de ce Mini PC LDLC qui dispose d'une Geforce GTX 660, d'un SSD de 120 Go et de 8 Go de mémoire pour un peu moins de 770 €.