ARCEP : près d'un tiers des logements éligibles au THD y sont abonnés

VDSL, câble ou fibre, il faut choisir 46
image dediée
Crédits : alphaspirit/iStock
FAI

Le nombre d'abonnés en fibre optique (FTTH) augmente doucement, pour atteindre 1,425 million fin décembre. Orange revendiquait alors à lui seul 960 000 de ces clients, puis un million fin janvier. Cela sur 14,5 millions de lignes éligibles au très haut débit, dont 5,6 millions en FTTH.

L'ARCEP vient de publier son observatoire du marché Internet fixe pour le quatrième trimestre. Comme d'habitude, le très haut débit (THD) progresse encore, au détriment du haut débit. Les déploiements continuent leur folle course et les abonnements sont en hausse... Même si l'écart commercial entre Orange et les autres fournisseurs d'accès sur la fibre jusqu'à l'abonné (FTTH) se confirme.

Le très haut débit continue de grignoter le haut débit

Au total, la France compte 26,9 millions d'abonnés à l'Internet fixe, dont 4,3 millions en très haut débit (plus de 30 Mb/s en téléchargement). En un an, le nombre global d'abonnés Internet a grimpé de 900 000, quand celui des clients très haut débit a bondi d'environ 1,3 million. En clair, le volume global de lignes Internet est porté par le THD, au détriment du haut débit (ADSL et une partie du VDSL), qui fond de 400 000 lignes, pour atteindre 22,6 millions.

Sur le trimestre, le nombre d'abonnements haut débit classique a baissé de 95 000, quand ceux en très haut débit ont progressé de 385 000 et le total de 290 000, dans la lignée des précédents. Une tendance qui risque encore de s'accélérer dans les prochains mois, avec la poursuite des déploiements et de l'encouragement à migrer vers les offres THD. Désormais, 29 % des foyers et entreprises qui peuvent disposer du très haut débit y sont abonnés, contre 22 % un an plus tôt.

ARCEP Internet fixe T4 2015

Le FTTH domine les abonnements très haut débit à plus de 100 Mb/s

Le détail du très haut débit est lui aussi intéressant. Les abonnements à 100 Mb/s ou plus ont crû de 240 000 lignes en un trimestre, dont 170 000 en fibre optique. Le FTTH domine donc clairement les abonnements sur le quatrième trimestre. Fin décembre, la France comptait donc 1,425 million d’abonnements FTTH.

« Au cours de l’année, la croissance du nombre d’abonnements FTTH s’est amplifiée (+500 000 en 2015 contre +375 000 en 2014) » note d'ailleurs l'ARCEP. Cela alors qu'Orange annonçait avoir atteint le million d'abonnés fibre à peine un mois plus tard. La domination de l'opérateur historique est donc claire, alors que 38 % des lignes éligibles à la fibre n'ont pas le choix de leur opérateur.

A côté, le pays compte 1,2 million de lignes très haut débit à 100 Mb/s ou plus (en majorité du câble), soit 65 000 de plus sur le trimestre et 34 % de plus en un an, note l'ARCEP. La modernisation du réseau de Numericable porte donc ses fruits commercialement. Reste donc 1,6 million d'abonnements THD entre 30 et 100 Mb/s, dont le VDSL2 dont le nombre a augmenté de de 145 000 au cours du trimestre, et de 44% en un an.

Des déploiements qui s'accélèrent encore

Comme nous l'expliquions, la fibre optique reste encore aujourd'hui majoritairement réservée aux zones denses, malgré les efforts du plan France THD. Sur les 5,6 millions de lignes éligibles au FTTH, 881 000 le sont via un réseau d'initiative publique, monté par une collectivité et co-financé par l'État. Un nombre en constante augmentation, qui témoigne des travaux en cours, mais qui reste sans commune mesure avec l'initiative privée pour le moment.

Pour mémoire, l'opérateur Altitude Infrastructure a signé pour la construction et/ou la gestion de 1,2 million de lignes sur les deux millions attribuées aujourd'hui, pour environ sept millions prévues à terme.

Les déploiements totaux de FTTH sont aussi massifs. Leur nombre est donc passé de près d'un peu plus de quatre millions à 5,6 millions, soit une hausse de 38 % en un an. Sur l'ensemble, seules 2,1 millions sont disponibles hors des zones très denses, dont les fameuses 881 000 via des réseaux publics. « Les déploiements FTTH en zones moins denses (+ 367 000) ont été plus importants qu’en zones très denses (+217 000) » calcule encore le régulateur.

Le câble, lui, en dehors de ses performances, continue bien sa modernisation technique. Sur les 8,8 millions de lignes en FTTLA et HFC (hybride fibre coaxial), sept millions ont un débit égal ou supérieur à 100 Mb/s, soit une hausse de 16 % sur un an. « Au sein du parc câblé total, 3,8 millions de logements éligibles sont situés en dehors des zones très denses » note par ailleurs l'ARCEP, confirmant qu'il complète bien la fibre en dehors de ces zones densément peuplées. 

Publiée le 04/03/2016 à 15:00
Guénaël Pépin

Journaliste jamais sans sa fibre, spécialiste du marché des télécoms, dénicheur d'initiatives et de replays innovants.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...