Steam ne facture plus les doublons dans les packs de jeux

De quoi redonner de l'intérêt aux promotions 38
image dediée
Applications

Valve vient discrètement de changer le mode de facturation des packs comprenant plusieurs jeux présents sur sa boutique. Désormais, lorsque l'on possède déjà certains éléments d'une compilation, le tarif est revu en conséquence. Parallèlement, l'éditeur revient sur les effets des restrictions imposées sur les échanges d'objets au sein de sa plateforme.

La communication de Valve est souvent difficile à cerner. Tantôt l'éditeur annonce en grande pompe les fonctionnalités qui font leur apparition dans le client, tantôt il les passe complètement sous silence, même lorsqu'elles sont supposées faire grimper son capital sympathie auprès des joueurs.

Vers la fin des doublons

C'est exactement le cas de la nouveauté du jour. Steam vient en effet d'implémenter une méthode de calcul pour le prix des packs renfermant plusieurs jeux. Jusqu'ici, ils étaient facturés au même prix pour tout le monde et Valve ne tenait pas compte des titres déjà présents dans la bibliothèque de ses clients, qui se retrouvaient ainsi à payer pour des produits qu'ils possédaient déjà.

Steam facturation packs full priceSteam facturation packsSteam facturation packs

Depuis cette nuit, la méthode de calcul a changé. Désormais, le prix annoncé des packs tient compte du nombre de titres déjà présents dans la bibliothèque de chacun. Dans le cas du Valve Complete Pack par exemple, sur l'un de nos comptes le tarif affiché est de 36 euros pour 10 jeux, tandis que sur un autre il est question de 27 euros pour 8 articles. Le prix de départ de la compilation est normalement de 91,80 euros. Il est à noter que ces bundles personnalisés ne peuvent être offerts.

La modulation fonctionne donc, mais le mécanisme reste encore très perfectible. Sur nos deux comptes de test, lors de la mise au panier du pack, un surcoût de 3,15 euros est venu s'ajouter à la facture, sans qu'aucune justification ne soit apportée. Dans le cas d'un regroupement de DLC, les tarifs ne semblent pas varier en fonction de ceux déjà achetés précédemment. Un point qui sera peut-être amené à évoluer par la suite.

Du nouveau sur le plan de la sécurité des échanges

Valve a par contre pris la parole au sujet des récents changements apportés aux règles de sécurité dans le cadre d'échanges d'objets. L'éditeur a en effet imposé l'emploi de la double authentification via le Steam Guard Mobile Authenticator afin de limiter les risques de fraude.

Selon lui, la mesure commence à porter ses fruits même s'il se refuse à donner le moindre chiffre pour étayer ses dires. Il estime néanmoins qu'elle a participé à réduire le délai de réponse du service après-vente de Steam et l'on apprendra seulement qu'aujourd'hui, 95 % des échanges d'objets sont protégés par le Steam Guard Mobile Authenticator.

Pour les 5 % restants, le système de quarantaine reste encore perfectible. Valve note que la plupart des personnes n'ayant pas basculé vers la double authentification sont des utilisateurs occasionnels du service d'échange et que dans leur cas, un délai de trois jours pour valider une transaction est trop court, puisqu'ils ne se connectent pas aussi souvent au réseau. La firme de Gabe Newell va donc porter la fenêtre de validation d'un échange non protégé de 3 à 15 jours. Un changement qui ne devrait pas bouleverser la vie des habitués.

Publiée le 02/03/2016 à 16:20
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...