ProtonMail 3.1 passe en bêta : domaines personnalisés, alias, stockage étendu, etc.

L'import de clef PGP devra encore attendre 23
image dediée
Crédits : Melpomenem/iStock/Thinkstock
Applications

ProtonMail est en train de passer en version 3.1, toujours en bêta. Plusieurs fonctionnalités attendues font ainsi leur apparition, tandis que certaines limitations peuvent être supprimées.

La version 3.0 finale de ProtonMail devait sortir le 18 février, en même temps que les applications mobiles pour Android et iOS. Problème, la validation par Apple prend bien plus de temps que prévu, notamment car il faut obtenir l'autorisation des autorités américaine et française (cette dernière étant visiblement nécessaire pour la distribuer en France). Las d'attendre, la société a décidé de pousser une mise à jour 3.1 bêta en attendant.

Améliorations sur les adresses email : noms de domaine personnalisés et alias

ProtonMail explique qu'il s'agit de « l'une de ses plus grosses mises à jour », et la liste des nouveautés est effectivement assez longue. Il est tout d'abord question de la prise en charge des noms de domaine personnalisés pour les adresses email, dans la limite de 10 par compte utilisateur. Des fonctionnalités anti-spam sont intégrées comme le support de SPF, DKIM et DMARC.

Les alias sont également de la partie et ils permettent de créer facilement des adresses supplémentaires à la manière de Gmail. Ainsi, ils sont de la forme monmail+cequejeveuxici@protonmail.com. L'équipe explique que cette fonctionnalité était déjà présente dans la version 3.0 qui est actuellement en ligne, mais qu'elle n'avait pas été annoncée.

Si vous avez plusieurs adresses email @protonmail.com, vous pouvez maintenant les gérer depuis un seul et même compte (50 maximum). Les filtres et autres règles de tri arriveront plus tard. 

ProtonMail 3.1ProtonMail 3.1

Jusqu'à 20 Go de stockage, des limites en moins

Le deuxième changement important (et également attendu) concerne le stockage qui peut maintenant être étendu jusqu'à 20 Go. De quoi commencer à mettre en place les bases de la prochaine offre payante. L'équipe explique que les données chiffrées sont dupliquées quatre fois et stockées sur deux datacenters séparés physiquement et implantés en Suisse.

D'autres petits changements sont de la partie avec, par exemple, la possibilité d'augmenter la limite du nombre d'emails envoyés (200 par jour et 50 par heure), de supprimer la limite des 20 labels et de passer les clés de chiffrement à 4 096 bits. L'interface a aussi été améliorée, notamment sur les écrans avec une faible définition, et elle devrait être bien plus réactive avec moins de bugs.

Certaines fonctionnalités comme l'import et l'export de clé PGP sont par contre toujours aux abonnés absents pour le moment et arriveront plus tard. Les notes de version détaillées se trouvent par ici.

ProtonMail 3.1 est d'ores et déjà disponible pour un nombre limité d'utilisateurs et sera proposé à tout le monde plus tard dans la semaine. La liste d'attente pour ceux qui n'ont pas encore de compte ProtonMail restera en place tant que les applications mobiles ne seront pas en ligne.

Publiée le 24/02/2016 à 09:00
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...