Cyanogen Inc dévoile MOD, l'intégration profonde de services dans Android

API, ouvre-toi ! 25
image dediée
OS MWC

Avec MOD, Cyanogen Inc veut ouvrir aux services tiers des API jusqu'ici réservées aux applications système. En parallèle, la société prépare un programme pour accélérer la mise sur le marché de son système. Pour premier partenaire, Cyanogen Inc a choisi Microsoft, qui proposera des fonctions inédites pour Cortana via des mods.

À l'occasion du Mobile World Congress de Barcelone, Cyanogen annonce MOD, « une plateforme mobile intégrée qui changera la manière dont les utilisateurs, développeurs, fabricants et opérateurs télécoms conçoivent et interagissent avec leurs terminaux mobiles ». L'initiative doit amener « l'ère post-app ». Rien de moins.

Dans les faits, l'éditeur propose toujours un système dérivé d'Android, avec des « mods », soit l'intégration profonde de services avec les API du système. Le but est d'ouvrir aux développeurs des parties du système jusqu'ici uniquement accessibles à son concepteur. Le système est donc bien plus ouvert que la version fournie par Google, dont une partie des API est strictement contrôlée, notamment pour des raisons de sécurité. À TechCrunch, l'entreprise explique que la plateforme arrivera sur les terminaux le mois prochain avec Cyanogen OS 13.0.

Prendre des selfies en parlant à Cortana

Les deux premiers exemples concernent le premier partenaire de Cyanogen Inc, Microsoft. Le mod Skype permettra ainsi de lancer des appels VoIP directement depuis l'application Téléphone quand Cortana doit, par exemple, permettre de prendre un selfie avec une simple commande vocale. Cette intégration profonde des outils Microsoft n'est pas une surprise, Cyanogen Inc ayant annoncé celle de Cortana en septembre.

D'autres services de Redmond doivent aussi arriver, comme Hyperlapse (pour la vidéo « à la première personne »), OneNote (pour l'intégrer au téléphone, au navigateur, client email et au calendrier), TrueCaller (pour l'identification des numéros inconnus et la gestion du spam téléphonique) ou encore « des mods sociaux pour l'écran de verrouillage ».

« Nous pensons que les gens cherchent intuitivement des façons plus naturelles d'interagir avec leurs appareils. MOD le permet en créant un nouveau runtime, une nouvelle manière de concevoir des services pour la super-plateforme Android » vante Kirt McMaster, le co-fondateur de Cyanogen Inc. Pour le moment, les mods sont conçus en partenariat direct avec un nombre limité d'acteurs, sans précision sur l'éventuelle rémunération incluse.

Des partenariats avec fabricants et opérateurs

En plus de partenariats autour des mods eux-mêmes, Cyanogen Inc lance MOD Ready, un programme pour accélérer la mise sur le marché de terminaux exploitant sa version d'Android et MOD. Il doit aider les partenaires à exploiter leurs investissements (matériel, logiciel, pilotes, chaine d'approvisionnement...) pour développer des produits conçus en intégrant MOD.

Concrètement, Cyanogen Inc compte fournir un PDK (Platform Development Kit) et travailler « étroitement » avec les concepteurs de puces mobiles. L'entreprise rappelle d'ailleurs être compatible avec l'écosystème Android, ce qui doit permettre une adaptation simple à son système.

Un passé court mais déjà lourd pour Cyanogen Inc

Pour rappel, Cyanogen Inc est la société créée à partir de CyanogenMod, une version non-officielle d'Android. Les deux entités existent en parallèle : quand Cyanogen Inc a une vocation commerciale, via des partenariats avec des éditeurs, fabricants et opérateurs, CyanogenMod reste un projet communautaire qui fournit une version modifiée d'Android sur le plus de terminaux possibles.

Cyanogen Inc compte ainsi « libérer Android de Google », tout en se vendant à ses concurrents (voir notre analyse). Début 2015, l'entreprise était en discussion avec Microsoft et Yahoo pour qu'ils y investissent. Depuis, Cyanogen a annoncé qu'il intègrerait par défaut les applications Android de Microsoft, notamment Cortana. L'assistant personnel de Microsoft doit être lié profondément au système (à la manière de Google Now), ce qui bénéficiera aux deux entreprises.

Reste que cette direction commerciale et les liens avec Microsoft ne sont pas forcément du goût de la communauté derrière CyanogenMod. Certains membres s'estimaient même « trahis » à la création de la société. Ce ne sont pas les seuls. L'an dernier, l'entreprise a eu maille à partir avec un opérateur en Inde, dont le contrat s'est terminé abruptement, sur fond d'exclusivité signée par Cyanogen Inc avec un autre acteur.

Publiée le 22/02/2016 à 14:40
Guénaël Pépin

Journaliste jamais sans sa fibre, spécialiste du marché des télécoms, dénicheur d'initiatives et de replays innovants.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...