Avec le MateBook Huawei passe à l'hybride sous Windows 10 et vise les professionnels

Chacun mon tour ! 17
image dediée
Portable MWC

À l'occasion du MWC, Huawei a décidé de s'intéresser à son tour aux hybrides sous Windows 10 en présentant son MateBook. Un modèle haut de gamme de 12 pouces proposé à partir de 799 euros, qui va devoir faire face aux Surface Pro 4 de Microsoft et autres iPad Pro.

À 14h, Huawei organisait tout comme LG une conférence de presse en amont du MWC de Barcelone. Alors que l'on pouvait s'attendre à des annonces du côté des smartphones, il n'en est rien. Le constructeur a en effet décidé de dévoiler seulement un ordinateur hybride qui vise les professionnels : le MateBook.

Une tablette de 12 pouces intéressante

Comme les autres modèles du genre, il se décompose en trois parties : tablette, clavier et stylet. La partie tablette dispose d'un écran IPS de 12 pouces, avec une définition de 2160 x 1440 pixels (400 nits). Elle est animée par un Core m de 6ème génération de chez Intel (Skylake) et fonctionne sous Windows 10 (Pro ou Home suivant les versions). 

La bordure de l'écran est relativement fine avec 10 mm seulement, ce qui permet à Huawei de revendiquer le ratio écran/taille de la tablette le plus élevé de sa catégorie : 84 %, contre 77 % pour la Surface Pro 4 et 76 pour l'iPad Pro, selon les chiffres du fabricant.

Le tout prend place dans une coque unibody en aluminium de 6,9 mm d'épaisseur, soit exactement pareil que l'iPad Pro de 12,9 pouces. Il est aussi plus léger que ce dernier avec 640 grammes, contre 713 grammes pour la tablette d'Apple et 766 grammes pour la Surface Pro 4 (12,3 pouces).

Huawei explique avoir particulièrement travaillé la structure interne de sa tablette, qui exploite une conception en huit couches, afin d'amélioration la dissipation thermique, ce qui devrait lui permettre de ne pas trop chauffer. Un point qui sera à vérifier lors des tests.

Un capteur d'empreintes digitales multicomptes, une partie logicielle renforcée

Sur le côté de la tablette, Huawei a placé un capteur d'empreintes digitales permettant de s'identifier simplement en y posant son doigt. Cette fonctionnalité n'a rien de nouveau, mais Huawei ajoute sa touche personnelle puisqu'il est possible de se connecter à différent profils en fonction de la personne reconnue.

On retrouve d'autres fonctionnalités logicielles intéressantes, dont l'« instant hot spot ». À la manière de ce que propose Apple sous iOS, cela permet de transformer automatiquement un smartphone de la marque en « hot spot » Wi-Fi afin que la tablette s'y connecte. Cette option permet également une mise en commun simplifiée de l'espace de stockage. 

Pour le moment, assez peu de détails ont été donnés concernant le fonctionnement exact de ces services, nous tenterons d'en savoir plus sur le salon.

Batterie haute densité et chargeur « intelligent »

Quoi qu'il en soit, Huawei annonce avoir intégré une batterie Lithium haute densité de 33,7 Wh (4430 mAh à 7,6 volts) capable de procurer une autonomie de 10 heures à son MateBook. Comme toujours avec ce genre d'annonce, on attendra de voir ce qu'il en est réellement dans la pratique.

Le chargeur livré est un petit format de 110 grammes seulement, comme on en retrouve de plus en plus régulièrement sur ce genre de machine, ce qui est appréciable lors d'un déplacement. Il propose un connecteur USB Type-C afin de recharger la tablette, ainsi qu'un micro USB pour alimenter n'importe quel smartphone Android. La tension en sortie s'adapte automatiquement selon les cas (5, 9 ou 12 volts).

Des accessoires en suppléments : de 69 € pour le stylet à 149 € pour le clavier

Afin d'utiliser le MateBook comme un ordinateur portable, Huawei propose en option un clavier rétroéclairé. Il est vendu 149 euros (tout de même), dispose de touches « ergonomiques » détachables et il résiste aux éclaboussures. Un stylet avec 2048 points de pression est également proposé, pour 69 euros. Il peut faire office de pointeur laser et permet de faire défiler des pages lors d'une présentation (deux boutons sont prévus à cet effet).

Troisième accessoire annoncé lors de la conférence : le MateDock. Il s'agit d'un petit boîtier qui se connecte sur le port USB Type-C de la tablette et qui permet d'ajouter de la connectique : deux ports USB (norme non précisée), un port réseau et deux sorties vidéo (HDMI et VGA). Il est enfin question d'écouteurs intra-auriculaires avec réduction de bruit qui peuvent se recharger sur le MateBook.

Huawei WVC 2016 MateBookHuawei WVC 2016 MateBook

À partir de 799 euros avec un Core m3

Le MateBook sera disponible prochainement partout dans le monde, pour un tarif qui commencera à 799 euros avec un Core m3, 4 Go de mémoire vive et 128 Go de SSD. Le prix grimpera jusqu'à 1 799 euros avec un Core m7, 8 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage. Dans tous les cas, le clavier et le stylet ne seront pas inclus.

Pour rappel, la Surface Pro 4 se vend actuellement à partir de 999 euros (sans clavier Type Cover, mais avec un stylet), contre 919 euros pour l'iPad Pro (sans clavier et sans stylet). Huawei parvient donc à se placer juste en dessous de ses deux principaux concurrents, tout en restant bien plus cher que des modèles comme la T300 Chi d'ASUS, vendue avec tous ses accessoires pour moins de 700 euros.

Reste maintenant à attendre les premiers tests pour savoir ce qu'il en est des performances.

Publiée le 21/02/2016 à 17:50
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...