Vivendi lance une OPA sur Gameloft

Show must go on ! 39
image dediée
Finances

Sans grande surprise, Vivendi a profité de la présentation de ses résultats annuels pour officialiser le lancement d'une OPA sur Gameloft. Le géant français des médias confirme avoir franchi aujourd'hui le seuil légal des 30 % de participation au sein de l'éditeur, l'obligeant à lancer une telle opération.

« Le Conseil de surveillance a autorisé ce jour le Directoire à déposer un projet d’offre publique d’achat sur Gameloft, société française au savoir-faire mondialement reconnu dans les jeux pour mobiles. » C'est en ces termes, plus modérés que ceux auxquels l'entreprise nous avait habitués ces derniers mois que Vivendi vient d'annoncer à ses actionnaires le lancement d'une OPA sur l'éditeur Français Gameloft.

Le groupe de Vincent Bolloré a en effet franchi la barre des 30 % de participation au sein du capital de Gameloft, ce qui l'oblige légalement à agir ainsi. Vivendi propose un prix de 6 euros par action, supérieur de 9,5 % par rapport au cours de clôture du jour, ou 50 % de plus qu'avant le début de l'offensive du groupe. Cela valorise Gameloft à hauteur de 513 millions d'euros. Il reste maintenant à voir si les grands fonds d'investissement qui contrôlent environ 30 % du capital de l'éditeur cèderont aux sirènes du propriétaire de Canal +.

Vivendi a également confirmé les déclarations d'Yves Guillemot au sujet de sa participation au sein d'Ubisoft. Le géant des médias explique ainsi détenir aujourd'hui 14,9 % de son capital. « Ces investissements participent d’une vision stratégique de convergence opérationnelle entre les contenus et les plates-formes de Vivendi et les productions des deux sociétés », argue le géant français des médias, une position que ne partage pas Yves Guillemot, qui juge mineures les synergies possibles entre Ubisoft et Vivendi.

Gameloft a réagi de manière officielle tard dans la soirée en expliquant que ses dirigeants « ont appris par la suspension de la cotation de son titre que Vivendi déposait ce jour une offre hostile sur 100 % du capital de la société » et qu'une réunion du conseil d'administration a été convoquée pour la semaine prochaine. D'ici là, l'éditeur ne fera « aucun commentaire sur cette offre non-sollicitée ».

Publiée le 18/02/2016 à 18:08
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...