Acer installera les applications de Microsoft sur ses produits Android

Un de plus 24
image dediée
Applications

Microsoft et Acer viennent de signer un partenariat qui permettra aux constructeurs d’installer une série d’applications du géant du logiciel sur ses appareils mobiles. Cet accord a été négocié dans le cadre de l’approche de Microsoft sur la propriété intellectuelle, portant le nombre de constructeurs « mis au pas » à 74.

Depuis plusieurs années, Microsoft approche les constructeurs d’appareils Android pour faire valoir sa propriété intellectuelle. Tous ou presque se sont alignés sur ces propositions, qui consistent la plupart du temps en une rétribution financière en échange de l’accès à plusieurs brevets, ou à des accords croisés de licences. Souvent, la firme en profite pour négocier aussi l’installation de ses applications.

Au tour d'Acer

C’est précisément le cas avec Acer. Les deux entreprises ont annoncé hier soir qu’elles venaient de signer un accord permettant au constructeur de se servir d’une partie de sa propriété industrielle, mais pas seulement. Dans la foulée, Acer intègrera dans ses appareils mobiles plusieurs applications de Microsoft, en particulier Word, Excel, PowerPoint, Outlook, OneNote, OneDrive et Skype. Cette intégration commencera dès le second semestre de cette année. Le communiqué ne dit évidemment pas si cette installation a permis une réduction de la facture, voire s’il est un échange de « bons procédés » : des brevets contre des installations.

Pour Microsoft, ce type d’accord est quoi qu’il en soit tout en bénéfice. Les applications citées sont toutes reliées à un compte central qui en permet la synchronisation. L’idée est bien entendu de faire comprendre à l’utilisateur que s’il utilise ces services et logiciels ailleurs, il retrouvera toutes ses données. En filigrane se dessine Windows 10, pierre angulaire de toute la stratégie actuelle, puisque le système est capable d’exploiter bon nombre de ces informations, via l’intégration par défaut de OneNote, OneDrive et Skype par exemple (via trois applications séparées et toujours en bêta d’ailleurs). Les versions Windows 10 des applications Office sont également disponibles dans le Store, avec les mêmes fonctionnalités que pour les moutures Android.

74 accords avec des constructeurs Android

Microsoft indique avoir noué 74 de ces partenariats à ce jour, pour des constructeurs répartis dans 25 pays. Même s’il est évident que tous les utilisateurs ne se serviront pas de ces produits – voire les supprimeront pour gagner de la place – Microsoft s’assure une présence imposante en s’appuyant sur une plateforme qui écrase littéralement la concurrence par ses parts de marché. Le bond est d’ailleurs assez spectaculaire, car seulement 31 de ces accords étaient signés au printemps dernier, il y a donc moins d’un an.

L’entreprise ne peut donc que se réjouir (elle ne s’en cache pas) de s’assurer une telle présence sur le marché mobile, surtout quand on considère que la part de Windows Phone s’effondre littéralement, sans parler d’un Windows 10 Mobile qui tarde décidément à se montrer pleinement. 

Publiée le 11/02/2016 à 14:30
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...