Facebook messenger : la plateforme, ses bots et son jeu d'échecs

Vous ne préférez pas les photos mignonnes ? 17
image dediée
Crédits : Kivilcim Pinar/iStock
Applications

Alors que Facebook veut faire de Messenger une véritable plateforme multi-services, de nombreuses évolutions apparaissent. Mais aussi des bots permettant de tester les capacités de l'ensemble, pour afficher des photos mignonnes ou encore jouer aux échecs.

Depuis quelques jours, une fonctionnalité « cachée » de Facebook Messenger est largement commentée : celle permettant de jouer aux échecs. En réalité, elle n'est pas tout à fait nouvelle, et les « bots » proposés au sein du service sont un peu plus nombreux que ce que l'on pense. 

Messenger ne cesse d'évoluer

Comme le détaillait Chen Ye, qui officie au sein de Facebook Design, en décembre dernier sur son compte Medium, l'application a récemment gagné quelques fonctionnalités comme la possibilité de changer la couleur d'une conversation, l'emoji proposé par défaut ou même le nom d'un contact.

Cela passait alors par un petit « i » en haut à droite des conversations, depuis remplacé par des fonctionnalités intégrées au menu propre à chacun de vos contacts via les trois options : couleur, émoticône et surnoms.

L'autre nouveauté évoquée par Ye, qui avait été beaucoup commentée, était l'arrivée de services comme Uber afin de commander une course, qui devrait être ensuite ouverte à d'autres sociétés. Mais ce qui nous intéresse aujourd'hui, c'est surtout la découverte de trois bots.

Pour rappel, Facebook a décidé de faire de Messenger une plateforme ouverte à des tiers. Cela implique que chacun peut programmer des outils spécifiquement pour s'intégrer à l'application, notamment des bots de conversation, de gestion du service client ou d'information. De nombreuses sociétés ont ainsi commencé à mettre de telles solutions en place.

Des bots accessibles d'un simple caractère

Mais les équipes de Facebook ont sans doute décidé de s'entrainer un peu et d'intégrer quelques fonctionnalités cachées. Chen Ye en a découvert pour le moment trois :

  • @dailycute
  • @fbchess
  • @holidaychallenge

Pour les invoquer, il suffit de taper la commande dans une conversation. D'ailleurs, si vous vous contentez de taper le caractère « @ », vous verrez les deux premiers apparaître. Le troisième ne semble depuis plus fonctionnel.

Le premier est assez simple puisqu'il vous permet d'afficher l'image mignonne du jour issue d'imgur. Aujourd'hui, vous aurez ainsi droit à des petits bébés canards.

Facebook MessengerFacebook BotsFacebook Bots

Enviez de jouer aux échecs ? Révisez votre notation algébrique

Le second bot est un peu plus complexe puisqu'il permet d'initier une partie d'échecs. Invoquer le bot seul ne sera pas nécessaire, il faut lui indiquer une commande à suivre. Par défaut deux sont possibles :

@fbchess play : pour commencer une partie
@fbchess help : pour afficher l'aide

L'aide vous permettra de découvrir quelques petites astuces complémentaires, notamment sur la façon de choisir telle ou telle couleur, de mettre fin à la partie en cas de nul ou de l'abandonner, de voir le plateau tel qu'il est actuellement, les statistiques de vos précédentes rencontres, etc. :

@fbchess play white/black
@fbchess draw claim
@fbchess draw offer
@fbchess resign
@fbchess undo
@fbchess show
@fbchess stats

Pour bouger une pièce, ce sera une autre histoire si vous n'êtes pas habitués à la notation algébrique anglaise puisqu'il est impossible d'utiliser votre souris ou votre interface tactile. Là encore il faudra passer par des commandes. Petit rappel, chaque joueur dispose de 16 pièces qui utilisent cette notation en anglais :

  • K : le roi
  • Q : la reine
  • R : les deux tours
  • B : les deux fous
  • N : les deux cavaliers
  • P : les huit pions (notation non nécessaire)

Ainsi, plusieurs exemples sont donnés par l'aide :

@fbchess e4 ou @fbchess Pe4 bouge un pion en e4
Nbd2 : déplace le cavalier de la colonne b à la case d2
B2xc5 : le fou de la rangée 2 se rend en c5 et prend la pièce présente
e8=Q : promeut le pion en e8 à la position de reine
0-0-0 or O-O : effectue un roque

Facebook Messenger : une plateforme en devenir

C'est d'ailleurs un bot intéressant car il montre à la fois certaines des possibilités qui sont offertes par de tels outils au sein de Facebook Messenger, capable de gérer une partie d'échecs et ses règles, mais aussi les limites ergonomiques imposées pour le moment. 

Nul doute que cette fonctionnalité sera vite oubliée, mais cela nous rappelle que les ambitions de Facebook pour son outil de messagerie sont grandes, et que la bataille en la matière, nourrie par les intégrations diverses qui ne vont pas manquer d'être annoncées dans les mois à venir, s'annonce intéressante.

Publiée le 06/02/2016 à 11:42
David Legrand

Directeur des rédactions et responsable des L@bs de Nancy. Geek de l'extrême spécialisé dans l'analyse des produits high-tech, les réseaux sociaux et les trios d'écrans. Adepte du libre.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...