Mozilla assouplit son rythme de publication des nouveaux Firefox

Six à huit semaines plus tard 33
image dediée
Navigateurs

Mozilla a annoncé hier soir un changement dans le rythme de publication des versions de Firefox. D’un cycle strict basé sur un roulement de six semaines, les futures évolutions pourront nécessiter jusqu’à huit semaines. Explications.

Beaucoup ne s’en rappellent peut-être pas, mais c’est Chrome qui a instauré ce qui a fini par devenir une règle d’or pour Mozilla, puis Opera : une nouvelle version toutes les six semaines. Il s’agit d’un roulement permanent sur trois canaux : un premier dans lequel les nouveautés brutes sont intégrées au code (les Nightlies, ou Canary pour Chrome), un ou deux canaux de test en fonction de la qualité du code (Aurora et bêta), puis la version de production, celle qui est envoyée finalement à tous les utilisateurs.

Les Nightlies, et dans une moindre mesure les versions Aurora et bêta, peuvent s’apparenter à une cuve dans laquelle Mozilla prépare ses nouveautés. Toutes les six semaines, une valve est ouverte pour filtrer ce qui est prêt à être testé par la communauté. Si le résultat est jugé probant, la nouveauté est confirmée dans la version finale.

Mais Mozilla possède également certains projets au long cours qu’il prévoit longtemps à l’avance, tout en prévoyant d’éventuels retards. Ce fut le cas par exemple pour la transition vers GTK3 pour la mouture Linux, qui devait arriver dans Firefox 43 mais qui ne sera finalement là que dans la version 45 (actuellement en bêta).

De six à huit semaines, en fonction du contexte

Ce rythme de six semaines, en place depuis quatre ans chez Mozilla, a fait l’objet d’une analyse constante. L’éditeur explique dans un billet qu’après de nombreux retours, il a décidé de basculer sur un cycle plus souple, allant de six à huit semaines, pour tenir compte de certains paramètres (comme les périodes de vacances des employés, ou le temps nécessaire pour finaliser une fonctionnalité particulière). De fait, le planning est devenu très précis.

  • 3 mars 2016 : Firefox 45 et ESR 45 (six semaines après la 44)
  • 19 avril 2016 : Firefox 46 (six semaines)
  • 7 juin : Firefox 47 (sept semaines)
  • 2 août : Firefox 48 (huit semaines)
  • 13 septembre : Firefox 49 (six semaines)
  • 8 novembre : Firefox 50 (huit semaines)
  • 13 décembre : Firefox 50.0.1 (cinq semaines, version d’entretien)
  • 21 janvier : Firefox 51 (six semaines)

Le planning s’étale donc sur une année, et il y a probablement de nombreuses variables non maitrisées en jeu. Ces dates sont d'ailleurs toutes susceptibles d’évoluer, d’autant qu’il suffit d’un retard sur l’une des première pour créer un effet domino sur les autres.

La branche ESR suivra le même rythme

On remarque quoi qu’il en soit que deux versions particulières vont réclamer huit semaines, mais les raisons peuvent en être très différentes. Firefox 48 arrivera ainsi le 8 août, en pleine période estivale. Il y a de fortes chances que Mozilla tienne compte des nombreux congés posés par les employés durant cette période.

Par contre, Firefox 50 a plus probablement une valeur symbolique étant donné son numéro de version. Mozilla prévoit peut-être des fonctionnalités bien précises ou peut simplement compter sur un contrôle qualité plus intensif.

Enfin, précisons que la nouvelle version ESR 45, avec son support allongé, bénéficiera d’une mise à jour à chaque sortie d’un nouveau Firefox. Ainsi, quand la version 46 arrivera le 19 avril prochain, les utilisateurs de la branche recevront de leur côté un Firefox ESR 45.1. Le fonctionnement sera le même jusqu’à l’année prochaine, avec une ESR 4.6 pour l’arrivée de Firefox 51.

Ceux qui souhaitent obtenir plus de précisions sur ce cycle pourront consulter la page dédiée dans le wiki de l’éditeur.

Publiée le 05/02/2016 à 17:20
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...