Firefox 46 Developer Edition s'attaque à la consommation de mémoire vive

Des objets à surveiller 48
image dediée
Navigateurs

Après Google et un Chrome 49 bêta largement centré sur les développeurs web, Mozilla lance à son tour son Firefox 46 Developer Edition. Là encore, l’éditeur continue sur l’amélioration des outils existants, un effort constant depuis quelques mois en particulier.

Chrome a beau mener la vie dure à Firefox, Mozilla n’en démord pas : son navigateur doit devenir une référence pour les développeurs web. Depuis quelques versions, on note ainsi un effort particulier sur l’enrichissement des outils intégrés. Les versions Developer, basées sur le canal Aurora (et donc avant les bêtas), permettent justement de tester les nouveautés en avance, pour peu que l’on s’estime résilient aux éventuels bugs.

Un suivi plus fin de la consommation de mémoire vive

Firefox 46 Developer Edition a du coup été annoncé hier soir et contient plusieurs améliorations pour certains outils, à commencer par celui dévolu à la mémoire vive. Une nouvelle vue, baptisée « Dominator », permet d’examiner de près l’allocation en mémoire pour les différents objets. Le développeur peut ainsi voir n’importe quel objet référence et la taille de chacun en mémoire. L’idée est bien sûr de permettre une plus grande maîtrise de la consommation d’une page, certaines pouvant se montrer particulièrement gourmandes.

Cette surveillance des allocations de mémoire vive se retrouve également dans l’outil dédié aux performances. Les enregistrements sont donc plus détaillés et permettent au développeur de savoir notamment dans quelles proportions le ramasse-miettes (garbage collector) agit sur l’application web en cours d’utilisation. Le signalement des allocations n’est cependant pas actif par défaut, et il faudra se rendre dans les paramètres pour le sélectionner dans le menu, comme indiqué dans la capture ci-dessous.

firefox developer

De la visibilité avant tout

Suite à diverses demandes, Mozilla a ajouté en outre une simplification pour la compilation avec Emscripten. Le nom des fonctions change en effet pendant cette étape, et certains développeurs aimeraient pouvoir faire le lien plus facilement avec le code originel. L’outil de profilage du call tree permet donc désormais d’afficher les noms originaux des fonctions.

Parmi les autres améliorations, signalons en particulier un débogueur dorénavant actif en permanence, la possibilité de vider les instantanés du heap dans l’outil dédié à la mémoire, celle de sélectionner le texte dans le call tree de l’outil des performances, un contraste amélioré sur les pages sombres dans la barre d’informations de l’inspecteur ou encore une suppression du maximum d’éléments dans l’inspecteur de stockage. Rappelons enfin que cette version 46 est la première à activer par défaut le signalement des sites n'utilisant pas de connexion sécurisée, comme nous l'avions indiqué la semaine dernière.

Les développeurs intéressés pourront récupérer cette nouvelle mouture depuis la page dédiée.

Publiée le 03/02/2016 à 14:40
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...