Microsoft rachète SwiftKey et son clavier alternatif pour Android et iOS

L'application existera toujours 121
image dediée
Finances

Hier soir, un article du Financial Times indiquait que Microsoft finalisait le rachat de SwiftKey, l’éditeur proposant un clavier alternatif du même nom pour Android et iOS. Quelques heures plus tard, les deux entreprises confirmaient l’opération.

SwiftKey propose depuis plusieurs années un clavier alternatif pour Android. Il s’installe comme une petite application et est en général assez connu. Sa fonction phare est justement le mode « Swift », qui permet de passer directement d’une lettre à une autre lors de la composition d’un mot. Lever le doigt arrête la séquence et le clavier cherche alors le mot que l’utilisateur a voulu former. Dans la grande majorité des cas, SwiftKey comprend très vite, permettant ainsi une rédaction très rapide des messages, dès lors que l’on s’habitue à ce maniement.

SwiftKey a fait reparler de lui lors de la sortie d’iOS 8. Cette mouture du système mobile d’Apple s’ouvrait tout à coup aux claviers externes, permettant à la concurrence de s’engouffrer. SwiftKey faisait partie du lot et avait enregistré d’ailleurs une hausse importante de ses téléchargements à l’époque. Mais la société n’est pas la seule à travailler sur de tels claviers, et Microsoft a commencé doucement à se faire une réputation avec celui intégré dans Windows Phone 8.1, que l’on retrouve d’ailleurs dans Windows 10 Mobile, dans une mouture améliorée.

Microsoft rachète SwiftKey

Ce clavier dispose d’une fonctionnalité équivalente à celle de SwiftKey. Baptisée Word Flow, elle permet la composition des mots en reliant les lettres, de la même manière que son concurrent. Mais Microsoft n’est visiblement pas encore satisfait du travail réalisé et se paye donc SwiftKey. La confirmation a eu lieu quelques heures après que le Financial Times a indiqué que l’éditeur de Redmond avait déboursé 250 millions de dollars pour racheter la petite entreprise.

Bien entendu, et comme très souvent dans ce genre de cas, les détails financiers de l’accord n’ont pas été dévoilés. Dans un communiqué, Microsoft indique que la philosophie de SwiftKey s’aligne avec la sienne. Selon les statistiques fournies, SwiftKey est si utilisé qu’il aurait permis l’économie de mille milliards de frappes au clavier et de 100 000 années en termes de temps passé à rédiger des messages. De gros chiffres que l’on serait bien en peine de vérifier.

Continuité de l'application et intégration dans Word Flow

La petite équipe, centrée autour des deux fondateurs Jon Reynolds et Ben Medlock, sera directement intégrée dans les rangs de Microsoft. Plusieurs points importants sont signalés cependant dans le communiqué. Par exemple, le clavier SwiftKey en tant que tel ne sera pas arrêté. Son développement continuera et il sera donc toujours proposé sur Android et iOS. Une décision prévisible dans la mesure où les applications multiplateformes rachetées par Microsoft ces dernières années continuent d’exister, à l’instar du client email Acompli, devenu Outlook sur Android et iOS.

D’autre part, Microsoft travaillera dans les prochains mois à l’intégration de la technologie de SwiftKey dans Word Flow. L’éditeur ne précise aucune fenêtre de tir, ni la manière dont cette intégration pourrait se manifester. Cela étant, on peut imaginer que le résultat sera une précision et une rapidité accrue dans la reconnaissance des mots formés par les mouvements tactiles.

Publiée le 03/02/2016 à 14:00
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...