Suite à ses résultats, Alphabet devient l'entreprise la plus valorisée du monde

Objectif Lune 46
image dediée
Crédits : brian glanz (CC BY 2.0)
Finances ANALYSE

Alphabet vient de présenter ses résultats annuels. Pour la première fois, l'entreprise y distingue les performances de Google de celle de ses autres filiales, mais elle vient surtout de dépasser Apple sur le plan de la valorisation boursière.

Historiquement, le quatrième trimestre est toujours très intéressant pour Google, et donc pour Alphabet, la holding qui chapeaute le géant de la recherche et toutes ses filiales depuis maintenant le début de l'année. Pour la première fois, ce n'est pas Google qui présente directement ses résultats aujourd'hui, mais Alphabet, qui présente ceux de l'ensemble de sa galaxie. 

Alphabet roule sur l'or

Sur le quatrième trimestre, où les revenus publicitaires sont toujours plus élevés que lors du reste de l'année, Alphabet a réalisé un chiffre d'affaires de 21,329 milliards de dollars, en hausse de 18 % sur un an, voire de 24 % sur cette période, à taux de change constant. Cette hausse des revenus s'accompagne évidemment d'une progression notable des bénéfices nets de l'entreprise, qui sont passés en un an de 4,68 milliards de dollars à 4,92 milliards de dollars.

Sur l'ensemble de 2015, Alphabet a également fait très fort, avec un chiffre d'affaires de 74,99 milliards de dollars, à comparer aux 66 milliards enregistrés sur l'ensemble de 2014. Son bénéfice net est quant à lui passé de 14,13 milliards de dollars à 16,348 milliards de dollars. Ses réserves de liquidités atteignent désormais 73 milliards de dollars, de quoi permettre au géant de Mountain View de s'essayer à quelques « Moonshots », comme il se plait à appeler ses initiatives qui sortent de ses activités habituelles.

Essayer d'innover, cela coûte très cher

Justement, Alphabet détaille pour la première fois les résultats de ses « other bets », ce qui selon Ruth Porat, la directrice financière de Google et Alphabet, comprend notamment Calico, Google Fiber, Google X, Loon, Nest et les efforts concernant les voitures autonomes.

Sur les 12 mois de 2015, ces initiatives ont permis de dégager 448 millions de dollars de chiffre d'affaires, contre 327 millions de dollars en 2014, et causé des pertes opérationnelles à hauteur de 3,57 milliards de dollars, contre 1,94 milliards de dollars un an plus tôt. Au total, Alphabet a donc investi 6 milliards de dollars en trois ans dans ces projets censés « optimiser le potentiel de création de valeur à long terme d'Alphabet », mais qui à court terme semblent tout de même très coûteux. Heureusement, Alphabet et Google peuvent se le permettre.

Pour rassurer ses investisseurs, Alphabet précise tout de même que par nature ces projets sont tous plus ou moins à des phases très peu avancées de leur développement et qu'ils ont donc besoin de beaucoup d'investissements pour être soutenus. L'entreprise ne compte toutefois pas forcément tout faire toute seule, et cherchera à nouer des partenariats afin d'augmenter les revenus de ces « Moonshots », ou éventuellement de financer leurs travaux.

Ruth Porat précise tout de même que « les plus gros paris restent quoi qu'il en soit pris au sein même de Google », citant les efforts du géant de la recherche dans les domaines de la réalité virtuelle (qui ne se limitent pas au Google Cardboard) ou du « machine learning ». 

Alphabet > *

En bourse, les investisseurs n'ont pas été refroidis par les dépenses colossales d'Alphabet sur ses projets annexes, notant surtout que les revenus et bénéfices opérationnels de Google augmentaient plus vite que les investissements dans les « Moonshots ». 

Leur enthousiasme s'est manifesté par une hausse de 5,2 % du cours de l'action d'Alphabet après la clôture de la dernière séance, ce qui porte la valorisation de l'entreprise à 544 milliards de dollars. Si ce chiffre semble à première vue anodin, il s'agit en réalité d'un petit évènement. Apple ayant vu sa valeur se réduire de 20 % ces trois derniers mois, sa valorisation atteint aujourd'hui 539 milliards de dollars.

Alphabet est donc devenue aujourd'hui l'entreprise la plus chère du monde, détrônant un autre géant de la Silicon Valley au passage. Les deux sociétés se tenant dans un mouchoir de poche, il sera intéressant de voir si cette situation est vouée à durer, ou si les deux firmes échangeront leur place dans les jours et semaines à venir. Microsoft, avec sa valorisation de 435 milliards de dollars, pourrait également venir jouer les trouble-fête à l'occasion.

Publiée le 02/02/2016 à 09:52
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...