Qualcomm : des bénéfices en recul malgré la vente de fréquences au Royaume-Uni

Ça commence à chauffer 7
image dediée
Finances ANALYSE

C'est au tour de Qualcomm de lever le voile sur ses résultats financiers. Le fabricant de puces pour mobiles a quelque peu rebondi ce trimestre, mais ses ventes ainsi que ses bénéfices restent significativement plus faibles que l'an passé, ce malgré la vente de son spectre de fréquences au Royaume-Uni.

Le dernier trimestre aura été en apparence difficile pour Qualcomm. Le fabricant de puces pour terminaux mobiles a réalisé un chiffre d'affaires de « seulement » 5,8 milliards de dollars, contre 7,1 milliards un an plus tôt, soit une douloureuse baisse de 19 %, ce qui n'a rien de négligeable. 

Une progression en trompe-l'œil

Sur trois mois par contre, l'entreprise signale une hausse de 6 % de ses revenus, ceci grâce à « des ventes d'appareils 3G/4G plus importantes que prévues » et à la signature de « plusieurs nouveaux accords de licence en Chine ». On rappellera en effet que Qualcomm ne produit pas directement toutes ses puces comme Intel, mais cède dans la plupart des cas des licences d'exploitation pour ses produits et en touche ensuite les royalties. 

Les bénéfices de Qualcomm s'élèvent quant à eux à 1,5 milliard de dollars au dernier trimestre, en baisse de 24 % sur un an, mais en hausse de 41 % sur trois mois. Il faut cependant relativiser cette dernière progression. Au dernier trimestre, l'entreprise a encaissé 380 millions de dollars pour la vente de son spectre de fréquences au Royaume-Uni (1452-1492 MHz) à Vodafone et Three, deux opérateurs locaux. Trois mois plus tôt, Qualcomm devait débourser 190 millions de dollars de frais de restructuration, en lien avec son plan visant à licencier 4 500 personnes pour réduire ses coûts à hauteur de 1,4 milliard de dollars par an.

Des volumes de vente en baisse

L'un des soucis de Qualcomm se trouve du côté de ses ventes de puces MSM, c'est à dire de modems pour terminaux mobiles. Au dernier trimestre, l'entreprise estime qu'elle a livré entre 175 et 195 millions de puces, contre 233 millions un an plus tôt à la même époque. Une baisse qui explique quasiment à elle seule la chute du chiffre d'affaires de l'entreprise.

Le marché des smartphones s'est également quelque peu contracté l'an passé pour le géant américain. Au dernier trimestre, les clients de Qualcomm lui ont rapporté des ventes de produits utilisant des puces de la marque, comprises entre 65 et 73 milliards de dollars, contre 75,8 milliards un an plus tôt.

L'entreprise estime toutefois qu'au moins 1,67 milliard d'appareils comprenant au moins un de ses produits seront livrés cette année, contre 1,58 milliard l'an passé. Il reste maintenant à voir si cela lui permettra de rebondir quelque peu. 

Des bases qui restent solides

Quoi qu'il en soit, Qualcomm n'est pas encore près de disparaître du paysage. La société dispose de très solides réserves de cash, avec 30,6 milliards de dollars dans ses caisses, soit tout juste un milliard de moins que l'an passé. De quoi voir venir sereinement une amende infligée par la Commission européenne concernant l'éventuel abus de position dominante sur lequel elle enquête en ce moment. On rappellera que l'entreprise a déjà dû verser une amende de 975 millions de dollars en Chine l'an passé, pour des faits similaires.

En bourse, les investisseurs ont sanctionné Qualcomm avec une baisse de 8,3 % de son cours lors de la séance qui a suivi la présentation de ces résultats. L'entreprise reste valorisée à 67 milliards de dollars.

Publiée le 29/01/2016 à 17:30
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...