Comment créer une IDentité Numérique auprès de La Poste

Vous avez envie de dire coucou à votre facteur ? 43
image dediée
Services

Avec l'extension du programme FranceConnect, le service IDentité Numérique (ex-IDéNum) de La Poste reprend un peu des couleurs. Il peut en effet être utilisé comme fournisseur d'identité afin de se connecter facilement à différents sites de l'administration. Envie d'avoir votre compte ? Voici comment faire.

Comme nous avons pu le voir, la mise en place progressive de FranceConnect permet au service IDentité Numérique de La Poste de retrouver de son intérêt. En effet, il est l'un des deux fournisseurs d'identité du service de connexion unifié. Le second est celui de l'administration fiscale (DGFiP), alors que le support des comptes Ameli.fr devrait arriver dans le courant de l'année.

IDentité Numérique : un service intéressant depuis l'intégration à FranceConnect

Pour rappel, IDentité Numérique (ex-IDéNum) a été mis en place il y a quelques années afin de permettre de disposer d'un compte en ligne qui peut assurer de la véracité de votre identité, de votre numéro de portable et de votre email. Il vous permet ainsi de vous connecter à quelques sites, mais devrait aussi être généralisé au sein des dispositifs numériques du groupe, puisqu'il est intégré au sein de l'offre LOGGIN.

Pour l'instant, il permet surtout de se connecter simplement à Digiposte mais aussi de recevoir des lettres recommandées en ligne. Avec le support de FranceConnect, et son intégration qui devrait se renforcer cette année, il permettra aussi de se connecter ou de créer simplement des comptes sur de nombreux sites d'administrations françaises avec un simple couple email et mot de passe.

Il sera ainsi plus simple à mettre en œuvre que le compte de la DGFiP, qui se base sur le numéro fiscal que tout le monde ne connait pas par cœur. Nous avons donc décidé de tester la création d'un compte afin de voir si le processus est aussi simple qu'annoncé par La Poste.

Votre identité, votre email et... votre numéro de portable sont nécessaires

Il vous sera alors proposé de vous inscrire en remplissant un formulaire qui vous demandera les informations classiques à votre identité : nom, prénom, date de naissance, adresse postale. Ce sont des informations qui feront partie de votre compte et pourront être transmise à des sites lors de votre connexion, notamment à travers FranceConnect, si vous en donnez l'accord.

Vous devrez aussi remplir un email et un numéro de téléphone portable qui sont les composantes numériques de votre identité. La première sera d'ailleurs utilisée pour la connexion. On notera au passage que La Poste en profite pour proposer à ceux qui n'ont pas d'adresse email d'en créer une auprès de ses services.

Pour le numéro de portable, il est indiqué qu'il s'agit de « la première étape de vérification de votre contenu », ce qui est faux. En effet, comme nous aurons l'occasion de le voir, c'est l'email qui sera tout d'abord vérifié. Certains regretteront sans doute que le numéro de portable ne soit pas une composante optionnelle d'IDentité Numérique.

Pas de double authentification, mais un mot de passe à la fois complexe et limité

Une fois le formulaire validé, les informations vous serons affichées afin de vous permettre de les vérifier. Vous devrez ensuite choisir un mot de passe. Attention à en choisir un assez fort pour éviter tout problème, La Poste ne proposant pas (pour le moment) de système de double authentification.

D'ailleurs, elle met en place quelques limitations pour le mot de passe qui doit avoir au moins huit caractères alphanumériques, une minuscule, une majuscule, un chiffre et un caractère spécial. Certains jugeront ça assez restrictif, mais c'est plutôt une bonne chose.

Identité numérique IDéNum La Poste

Par contre, on a du mal à comprendre une autre limitation imposée : les seuls caractères spéciaux acceptés sont @, + et #. Si vous utilisez un autre caractère, votre mot de passe sera refusé, ce qui est un non-sens puisque cela réduit les mots de passe possibles et facilite donc d'autant les éventuelles attaques. 

Ici, il faudra accepter les conditions générales d'utilisations du service en cochant une case. Attention par contre puisqu'il vous sera aussi proposé d'accepter « de recevoir les informations commerciales des partenaires du Groupe La Poste », ce qui signifie en langage simple : fournir vos informations à des tiers sans aucune limitation autre que les conditions commerciales de La Poste. Autant éviter d'accepter une proposition aussi floue.

Une phase de vérification assez simple et bien pensée

Une fois la procédure validée, un email vous sera envoyé. Il contiendra un lien vous permettant de confirmer que vous êtes bien le propriétaire de l'adresse donnée. Celui-ci vous mènera à une page où vous devrez vous connecter afin de s'assurer que vous êtes bien la personne qui a créé le compte. 

Ensuite, viendra la phase de vérification du numéro de portable. Cela passera là aussi par une procédure assez classique puisque vous recevrez un code alphanumérique de quatre caractères par SMS. Notez que si vous avez fait une erreur dans le numéro lors de la création du compte, il vous sera proposé de le modifier à cette étape.

L'ensemble est plutôt bien fait et nous n'avons pas relevé de problème spécifique dans la procédure. Le site est d'ailleurs adapté à un usage mobile puisqu'il est « responsive » et s'adaptera donc à vos différents écrans.

Identité numérique IDéNum La Poste

Donnez rendez-vous à votre facteur, au jour près

Enfin, viendra la phase de vérification de votre adresse postale. Celle-ci nécessite un passage du facteur à votre domicile. Vous devrez ainsi choisir une date afin de fixer un rendez-vous. N'espérez pas fixer un créneau horaire précis, cela ne vous sera pas proposé.

De plus, La Poste précise pendant la procédure que « vous devez être impérativement présent lors du passage du facteur. Il vérifiera que le nom, le prénom, la date de naissance et le lieu de naissance que vous avez saisis en ligne correspondent à ceux inscrits sur votre pièce d'identité. Aucune procuration ne sera possible car il vérifiera que vous êtes bien le détenteur de la pièce d'identité présentée ».

Une fois la date fixée, vous serez invité à vous déconnecter, vous aurez la possibilité de modifier la date de rendez-vous si vous le jugez nécessaire. Notez que d'ici quelques jours, il sera aussi possible de procéder à une création de compte directement au sein de certains bureaux de poste. Ils sont pour le moment en nombre limité, mais cette procédure devrait s'étendre avec le temps.

Une vérification avec Facteo... mais aussi un doublon papier

Dans la pratique, un facteur passera avec son Facteo afin de vérifier les différents éléments et relever des informations comme le numéro de votre carte d'identité par exemple. Lors de nos essais, nous avons d'ailleurs pu constater que Facteo continuait de poser quelques problèmes dans la pratique. D'ailleurs, un doublon papier a dû être effectué par sécurité, sans doute pour pallier un éventuel problème pendant la procédure.

Une fois cette vérification effectuée, vous recevez un email vous confirmant la création de votre identité numérique et l'activation de votre compte IDentité Numérique. Celui-ci sera lié à un profil public contenant une référence et la date de vérification de votre identité, mais aucune information personnelle. 

Sur le site, vous pouvez à tout moment modifier votre adresse email, votre numéro de mobile ou votre adresse, mais pas les informations de votre identité. En cas de mariage et de changement de votre nom d'usage, il faudra donc sans doute créer un nouveau compte. Bien entendu, tout changement nécessitera une nouvelle vérification. Comme pour une phase de création, tout sera bien entendu gratuit.

Publiée le 26/01/2016 à 17:17
David Legrand

Directeur des rédactions et responsable des L@bs de Nancy. Geek de l'extrême spécialisé dans l'analyse des produits high-tech, les réseaux sociaux et les trios d'écrans. Adepte du libre.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...