Noyau Linux 4.5 : la RC1 apporte de nombreux nouveaux pilotes

PowerPlay est là, mais pas actif par défaut 43
image dediée
OS

Linus Torvalds a officialisé la première Release Candidate du noyau Linux 4.5. Il peut s’écouler encore plusieurs semaines avant la version stable, mais le nouveau kernel apporte dans tous les cas d’importantes améliorations dans le support de certains matériels, notamment pour les cartes graphiques AMD.

Comme indiqué il y a deux semaines lors de la sortie du kernel Linux 4.4, le support des Radeon était globalement amélioré, mais il manquait un élément important sur les générations Tonga et Fiji des GPU : PowerPlay. Un ajout important puisqu’il permet d’adapter beaucoup plus finement la fréquence de la puce selon les circonstances, ce qui permet de la mettre au repos, donc de moins consommer et de moins solliciter les ventilateurs.

Le support de PowerPlay était donc prévu pour le noyau 4.5, et il est présent dans cette Release Candidate. Malheureusement, il n’est pas activé par défaut, comme l’indique Phoronix. Il faut procéder à deux modifications, l’une dans une option de Kconfig, l’autre en activant un paramètre dans un module du kernel. À noter pour les Radeon d’autres améliorations plus générales et quelques optimisations.

Toujours pas de support des GTX 900, la faute à NVIDIA

Côté pilotes, on note également le support initial de la partie graphique de la prochaine Kabylake chez Intel, une meilleure gestion de l’énergie pour les puces Exynos ou encore la gestion du changement de vitesse pour la liaison PCI Express avec les GPU NVIDIA. Pour ces derniers, et comme dans le noyau 4.4, il n’y a cependant toujours pas de support de la série GTX 900, NVIDIA n’ayant pas publié les firmwares officiels signés.

La révision du support de la plateforme ARM continue avec une réécriture importante des versions 6 et 7 de l’architecture. Le support des cartes utilisant de telles puces peut donc être compilé dans le même noyau. On notera également la prise en charge de plusieurs nouvelles puces comme la Tango4 de Sigma, le SoC BCM2836 que l’on trouve dans le Raspberry Pi 2 et autres.

Un peu de patience avant la version finale

Parmi les autres changements importants dans les pilotes, signalons en outre de nombreuses améliorations pour ALSA (son), un nouveau pilote Intel HID permettant la prise en charge de certaines touches spéciales sur des portables récents, un meilleur support de la mise en veille pour certains périphériques USB, la prise en charge du volant G920 de Logitech, une détection plus rapide des souris PS/2 (pour ceux qui en ont encore) et un support amélioré de la manette de la Xbox One.

S’agissant d’une Release Candidate, la nouvelle version n’est pas disponible dans les dépôts classiques. Ceux qui le souhaitent peuvent évidemment récupérer les sources depuis le site officiel et compiler eux-mêmes le noyau. On rappellera cependant qu’en dépit de ce statut de version candidate, la finale peut être encore loin. Le noyau 4.4 a ainsi nécessité huit candidates, chacune ayant apporté des améliorations et des corrections. Il est donc préférable d’attendre quelques semaines que le nouveau kernel soit parfaitement stabilisé. 

Publiée le 25/01/2016 à 17:17
Vincent Hermann

Rédacteur/journaliste spécialisé dans le logiciel et en particulier les systèmes d'exploitation. Ne se déplace jamais sans son épée.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...