Amazon se lance dans le fret maritime vers les Etats-Unis

Les fabricants chinois comme cible de choix 130
image dediée
Crédits : Aneese/iStock
eCommerce

Depuis plusieurs mois, Amazon se renforce dans la livraison de colis, mais aussi dans le transport de marchandises (camions, avions, drones). Le revendeur vient d'ajouter une nouvelle corde à son arc : via sa filiale Amazon China, il est désormais transporteur maritime vers les États-Unis.

En octobre de l'année dernière, Amazon annonçait son intention de croquer 100 % de Colis Privé, une société dont il détenait déjà 25 % des parts. Alors que la finalisation de l'opération est attendue pour le premier trimestre, le géant de la vente en ligne continue de se renforcer, mais sur le transport de marchandises cette fois-ci et non pas sur la livraison.

Amazon China est un transporteur maritime

En effet, le transporteur américain Flexport explique sur son blog qu'Amazon China a demandé et obtenu auprès des autorités fédérales américaines une licence de transporteur maritime vers les États-Unis. La branche chinoise du géant américain peut donc faire circuler des bateaux de marchandises aux États-Unis, que ce soit pour son compte ou celui d'autres entreprises.

Flexport ajoute que, à terme, cela devrait permettre aux fabricants chinois d'accéder plus facilement au marché américain par l'intermédiaire d'Amazon China. En effet, en plus d'assurer le fret maritime, ce dernier dispose également d'entrepôts pour stocker les marchandises et d'un marketplace permettant de vendre les produits. Pour la société de Jeff Bezos, il s'agit de maitriser la chaine de distribution de bout en bout.

amazon China
Crédits : Flexport

Ryan Petersen, PDG de Flexport, ajoute que « l'idée d'acheter le fret maritime est beaucoup moins attrayante pour les entreprises américaines qui vendent sur le marketplace d'Amazon ». En effet, la société de Jeff Bezos disposerait alors du nom du fournisseur et du prix de gros payé par l'importateur américain, des données sensibles qui permettraient à Amazon de négocier plus facilement les prix de vente sur sa boutique, voire de passer outre l'importateur en s'adressant directement au constructeur.

Les bateaux, les avions, les camions, les drones, etc. 

Mais le rachat de Colis Privé et le fret maritime ne sont finalement que deux pions parmi d'autres sur l'échiquier d'Amazon. Le géant de la vente en ligne tire en effet tous azimuts ces derniers temps en renforçant sa flotte de camions de livraison, ou bien en affichant la volonté de se constituer une flotte d'avions en louant une vingtaine de Boeing 767. Et encore, c'est sans parler de la livraison par drone sur laquelle il planche depuis plusieurs mois.

Publiée le 18/01/2016 à 17:40
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...