Qualcomm fera graver son Snapdragon 820 en 14 nm chez Samsung

TSMC baisse les bras 13
image dediée
Crédits : nicolas_/iStock
Société

Samsung vient d'annoncer la signature d'un accord important concernant la gravure de puces destinées aux smartphones. Le Snapdragon 820, le prochain porte-étendard de Qualcomm, sera en effet gravé dans les usines du géant coréen, au détriment de son partenaire de toujours : TSMC.

TMSC, l'un des plus importants fabricants de puces électronique au monde, compte le géant Qualcomm parmi ses meilleurs clients. Ce dernier vient de présenter ses résultats trimestriels et y expliquait qu'il s'attendait à une baisse de la demande de la production de puces haut de gamme pour smartphones, sans donner plus d'explications.

Qualcomm s'entiche pour Samsung

La raison de cette annonce n'a pourtant rien de mystérieux. Simultanément, Samsung annonçait avoir concu un accord avec Qualcomm afin de produire l'ensemble de ses puces Snapdragon 820, qui devraient équiper une bonne partie des terminaux mobiles haut de gamme à venir. Parmi eux, il se murmure qu'un certain Galaxy S7 serait de la partie ce qui a pu peser lourd dans la balance au moment de choisir si TSMC allait graver ou non cette puce.

Qualcomm profitera donc du même processus de gravure que pour le futur Exynos 8 Octa de Samsung, à savoir du 14 nm FinFET « LPP » (Low Power Plus). Selon le géant coréen, ce procédé permet d'atteindre « des vitesses 15 % plus élevées avec une consommation réduite de 15 % par rapport au précédent procédé 14 nm LPE », qui était employé pour l'Exynos 7 Octa.

Un coup dur pour TSMC

La nouvelle n'a pas de quoi réjouir TSMC, qui jusqu'ici était le seul fournisseur de Qualcomm pour ses puces haut de gamme. Selon Reuters, ce contrat assurerait des revenus de plus d'un milliard de dollars à Samsung, ce qui représente approximativement 5 % du chiffre d'affaires annuel du fondeur taiwanais. Cela dit, la nouvelle n'a pas eu une grande influence sur le cours en bourse de l'entreprise qui après une baisse de 1,5 % lors de sa dernière séance, reste valorisée à plus de 105 milliards de dollars.

TSMC peut en effet encore compter sur de nombreux clients pour occuper ses lignes de production à commencer par Apple, qui lui a confié une partie de la production de ses puces A9, le reste ayant été confié à... Samsung. Les fabricants de GPU pourraient également s'appuyer sur l'entreprise pour leur prochaine génération de puces, qu'il s'agisse de Pascal, ou de Polaris.

Publiée le 16/01/2016 à 17:00
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...