Android : on fait le point sur l'évolution de la fragmentation en 2015

Android 2.3 toujours plus présent qu'Android 6.0 69
image dediée
OS

Sur l'ensemble de l'année 2015, Android 4.4 est sans contestation la version du système d'exploitation de Google la plus présente, malgré la lente progression d'Android 5.0 et 5.1. Afin d'y voir plus clair, nous avons décidé de faire le point sur la fragmentation d'Android sur les douze derniers mois.

La fragmentation d'Android est une question qui revient régulièrement sur le devant de la scène, notamment face aux chiffres annoncés par la concurrence. Ainsi, Apple, qui a l'avantage de maîtriser la chaine de ses appareils de bout en bout, indique actuellement que 75 % de ses appareils sont sous iOS 9. Pour rappel, cette nouvelle mouture de l'OS est disponible depuis septembre dernier.

Du côté de chez Google et ses partenaires, c'est loin d'être le cas et cela pose parfois problème, surtout lorsque d'importantes failles sont découvertes, comme ce fut le cas avec Stagefright. Une mise à jour avait été proposée afin de la combler, mais uniquement pour la dernière mouture d'Android.

Cela laisse donc une grosse majorité des terminaux sur le carreau, car de nombreux fabricants n'assurent pas un suivi sur le long terme. Ainsi, de nombreux smartphones et tablettes restent sur de vieilles versions d'Android sans possibilité de mise à jour.

Fragmentation d'Android : un point sur les évolutions en 2015

À l'occasion de la publication des derniers chiffres au début du mois de janvier, nous avons décidé de faire le point sur l'évolution de la fragmentation d'Android au cours de l'année 2015. Nous avons ainsi compilé l'ensemble des données communiquées par Google, à l'exception de celles de juin que la société de Mountain View n'avait pas transmises.

Notez que la comparaison des données ne pose pas de problème puisque, cette année, le géant du Net n'a pas changé sa méthode de calcul. La société s'est toujours basée sur les terminaux qui se sont connectés au Play Store durant les 7 jours précédents la date du relevé, ce qui comprend donc ceux qui disposent d'un firmware alternatif (CyanogenMod par exemple).

Voici sans plus tarder le résultat sur les douze derniers mois : 

  • Android 2.2 : - 0,2 point
  • Android 2.3 : - 4,4 points
  • Android 4.0 : - 3,7 points
  • Android 4.1 : - 9,4 points
  • Android 4.2 : - 7,6 points
  • Android 4.3 : - 2,8 points
  • Android 4.4 : - 3,6 points
  • Android 5.0 : + 15,3 points
  • Android 5.1 : + 15,7 points
  • Android 6.0 : + 0,7 point

Android 4.4 indétrônable, Android 5.x dépasse les 32 % de part de marché

Sans surprise, toutes les versions d'Android 4.x et inférieures ont perdu des parts de marché avec 0,2 à 9,4 points de moins suivant les cas. Sur l'ensemble de l'année 2015, le grand gagnant est Android 5.x avec 31 points de plus. On note que, depuis l'apparition d'Android 5.0 et 5.1 dans les relevés de Google (respectivement février et avril 2015), leur hausse est sensiblement la même : 15,3 et 15,7 points.

Plus en détail, on remarque plusieurs choses intéressantes sur le graphique ci-dessous. Tout d'abord, la baisse des versions d'Android 4.4 et plus anciennes se fait progressivement tout au long de l'année, sans cassure franche. Les « pentes » d'Android 4.1 et 4.2 sont certes plus accentuées que celles d'Android 2.3 et 4.3, mais la tendance reste la même.

Seule exception : Android 4.4 qui a dominé les débats sur toute l'année 2015 en grimpant jusqu'à 41,4 % de parts de marché, avant de descendre à 36,1 % au dernier relevé. On remarque par contre que la baisse est plus importante sur les trois derniers mois de l'année, reste à voir si cela se confirmera sur les prochains relevés.

Avec de fortes hausses au début de l'année, Android 5.0 a dépassé les 15 % de part de marché au mois d'août, mais elle stagne depuis entre 16 et 17 %. Cela peut s'expliquer par le décollage d'Android 5.1 qui a commencé son envol l'été dernier. Dans tous les cas, Android 5.x est installé sur à peine un terminal sur trois.

Android fragmentation 2015

Android 5.0, 5.1 et 6.0 : même lenteur au démarrage

Sur le graphique, on remarque également un problème récurrent : il faut plusieurs à mois à une nouvelle mouture d'Android pour commencer à réellement décoller. 

Android 5.0 est par exemple disponible depuis novembre 2014, mais cette mouture n'est apparue dans les relevés de Google qu'en février 2015 pour la première fois, soit trois mois plus tard, et avec 1,6 % de part de marché seulement. De plus, entre la mise en ligne des premières images d'Android 5.0 et le seuil des 5 % de part de marché, il a fallu attendre cinq mois.

Même chose avec Android 5.1 qui a également mis cinq mois pour arriver à 5,1 % de part de marché. De son côté, Android 6.0 semble suivre la même tendance. Lancé il y a près de trois mois, le dernier système d'exploitation mobile de Google reste confiné sur moins de 1 % des terminaux. Faudra-t-il atteindre mars pour qu'Android 6.0 dépasse les 5 % de part de marché ? L'avenir nous le dira.

Voici enfin les données brutes de la fragmentation d'Android sur les douze derniers mois (sauf pour le mois de juin évidemment) :

Android fragmentation 2015

Publiée le 19/01/2016 à 11:45
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...