Corsair dévoile trois nouveaux boîtiers pour sa gamme Carbide

Flashy ou Heavy 12
image dediée
Boitiers CES

Corsair a profité du CES pour lever le voile sur trois nouveaux boîtiers qui viendront s'ajouter à son catalogue durant ce trimestre et rejoindront la gamme Carbide. Deux d'entre eux, les 400C et 400Q partagent le même châssis plutôt tandis que le SPEC-ALPHA mise sur la couleur.

Comme bien d'autres marques, Corsair profite de sa venue au CES de Las Vegas pour faire le point sur ses nouveautés. Le constructeur américain compte renforcer sa gamme Carbide dans les trois prochains mois, avec l'arrivée de plusieurs modèles assez éloignés les uns des autres.

SPEC-ALPHA : un châssis tape-à-l'œil pour 90 euros

Le premier d'entre eux répond au nom de SPEC-ALPHA et vise le marché des joueurs. Si vous en doutez, il suffit de regarder son allure anguleuse toute en muscles, sa large fenêtre latérale, ses grandes ouïes d'aération ou bien ses couleurs assez flashy, notamment pour la variante rouge et blanche. On n'échappe pas non plus aux diodes lumineuses, bleues ou rouges, sur les deux ventilateurs de 120 mm installés en façade :

Corsair SPEC AlphaCorsair SPEC Alpha

Pour l'heure Corsair est avare de détails concernant l'architecture interne de son nouveau bébé. On saura seulement qu'il est dépourvu de cages pour des lecteurs de 5,25 pouces, et qu'il peut accueillir 4 supports de stockage de 2,5 pouces. Pour le refroidissement, deux ventilateurs à l'avant et un troisième à l'arrière assurent le gros du travail, accompagnés par un sélecteur à trois vitesses. Il est enfin question de la présence de ports USB 3.0, sans plus de précision sur leur nombre.

Corsair annonce que le SPEC-ALPHA sera disponible sur le marché français à compter de début mars, pour un prix de vente conseillé de 89,99 euros, avec une garantie de deux ans.

Carbide 400C et 400Q : les faux-jumeaux

Pour les Carbide 400C et 400Q. Corsair a appliqué la même recette que pour les Carbide 600C et 600Q. Le constructeur a développé un unique châssis décliné en deux variantes : une « Clear » avec un panneau latéral doté d'une fenêtre et une « Quiet » avec un panneau latéral isolé phoniquement.

Corsair Carbide 400C 400QCorsair Carbide 400C 400Q 

Ces Carbide 400 ne misent pas vraiment sur leur compacité pour se démarquer avec des dimensions de 425 x 215 x 464 mm, ils comptent plutôt sur leur agencement intérieur un peu particulier. Les cages pour disques durs ne se trouvent en effet pas au niveau de la façade, mais au fond du châssis sur le même plan que le bloc d'alimentation, sous un gros cache en plastique. Deux disques durs de 3,5 pouces et deux autres de 2,5 pouces peuvent ainsi prendre place. Les adeptes de lecteurs optiques passeront leur chemin, aucune baie de 5,25 pouces n'est disponible.

Cette configuration permet de laisser aux autres composants toute la largeur du boîtier. On peut donc installer une carte mère au format E-ATX et des cartes graphiques longues de 370 mm maximum, ce qui est plus que suffisant pour n'importe quel modèle du marché. Pour l'alimentation, 190 mm sont prévus, tandis que le ventirad CPU ne devra pas dépasser les 170 mm de hauteur.

Corsair Carbide 400C 400Q Corsair Carbide 400C 400Q

Côté refroidissement, Corsair livre les deux modèles avec un ventilateur de 140 mm en façade et un autre de 120 mm à l'arrière mais il est possible d'en ajouter un autre de 140 mm à l'avant, et deux autres de 120 ou 140 mm sur le dessus. Pour la façade il est également possible d'opter pour un montage avec trois unités de 120 mm, pour un radiateur à eau de 360 mm par exemple. Des filtres à poussière sont bien évidemment de la partie sur tous les flancs.

Concernant la connectique externe, il n'y a rien de très particulier, seulement deux ports USB 3.0 et les inévitables prises jack de 3,5 mm pour casque et micro, mais ce n'est ni plus ni moins que ce que l'on peut attendre de deux boîtiers vendus à 110 euros, d'ici quelques jours.

Publiée le 08/01/2016 à 10:30
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...