ORWL : un mini PC sécurisé open source et open hardware

Si vous l'ouvrez, il s'efface 102
image dediée
Ordinateur Fixe CES

Au CES de Las Vegas, on croise parfois des concepts étonnants. C'est notamment le cas du mini-ordinateur ORWL. Pour en déverrouiller l'accès, il faut disposer d'une « clé » et si une personne tente de l'ouvrir, les données sont automatiquement effacées.

Quelques heures avant l'ouverture officielle du CES de Las Vegas, de nombreuses startups étaient présentes au CES Unveiled pour présenter leurs produits. Parmi ses dernières, Design Shift qui exposait son mini PC ORWL, en hommage à Georges Orwell et son célèbre 1984.

Core m, SSD, USB 3.0 Type-C et « clé » de déverrouillage

Il s'agit d'un ordinateur complet qui intègre un Core m de chez Intel, de 2 à 8 Go de mémoire vive ainsi qu'un SSD mSATA de 64 à 512 Go. La connectique comprend deux ports USB 3.0 Type-C ainsi qu'une sortie vidéo micro HDMI. Du Wi-Fi et du Bluetooth sont également de la partie. Il est possible d'y installer n'importe quel système d'exploitation : Windows, Linux, etc.

Sa particularité ? Il est livré avec deux « clés » qui permettent de déverrouiller l'accès à l'ordinateur en complément d'un mot de passe. Si l'une d'entre elles ne se trouve pas à moins de 10 mètres, alors l'ordinateur se met en veille et les ports sont automatiquement coupés. L'ORWL dispose également d'une protection contre toute tentative d'accès physique à la machine grâce à une coque spéciale : 

ORWLORWL
Crédits : Sébastien Gavois (licence: CC by SA 3.0)

Un effacement automatisé en cas de tentative d'accès physique

S'il y a une tentative d'effraction ou une altération du maillage de la coque, le fabricant nous explique qu'une puce va instantanément s'occuper d'effacer toutes les données.  Le constructeur ajoute que sa machine est open source et open hardware, de sorte que tout le monde peut vérifier et contribuer à améliorer la sécurité de la machine si besoin.

ORWL pourrait ainsi intéresser des personnes qui ont besoin d'une solide protection de leurs données, comme des journalistes ou des avocats par exemple. Le concept est intéressant et le CES est visiblement l'occasion pour la société de se donner une seconde chance.

ORWL avait en effet lancé une campagne KickStarter, mais n'avait obtenu que 31 000 dollars sur les 175 000 demandés. L'équipe nous précise que l'aventure continue quoi qu'il en soit et qu'ORWL sera prochainement disponible à partir de 1 400 euros pour la version de base et jusqu'à 2 300 euros pour un modèle haut de gamme.

Publiée le 06/01/2016 à 09:30
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...