Ween : un thermostat connecté « temps réel » qui mise sur la géolocalisation

Les économies ont intérêt à être au rendez-vous 28
image dediée
Obj. Connectés CES

Le thermostat connecté « temps réel » Ween utilise la géolocalisation afin de réguler automatiquement le chauffage et ainsi tenter de vous faire réaliser des économies. Il arrivera d'ici moins de trois mois, mais il devra faire face à une importante concurrence sur ce segment.

Ween est une startup française qui profite du CES pour présenter son thermostat connecté, à la manière de ceux déjà proposés par Nest ou Netatmo par exemple. Pour rappel, ce dernier avait été lancé via KissKissBankBank fin 2014 et avait alors récolté 41 627 euros sur les 40 000 demandés. Peu avant l'ouverture du salon, la société avait annoncé une levée de fond de 2 millions de dollars.

Un seul mot d'ordre : simplicité

Ween mise sur la simplicité d'utilisation : une fois installée, il n'y a plus rien à faire, ou presque. L'équipe définit son appareil comme un thermostat « temps réel » qui se différencie par sa capacité à localiser les membres de la famille. Il s'adapte ainsi automatiquement en fonction de leurs déplacements, sans avoir besoin de définir ou d'apprendre un planning précis de la semaine.

Pour cela, il utilise notamment les smartphones qui lui permettent de localiser les différents membres du foyer et ainsi couper ou remettre le chauffage en fonction de leur position et de leur trajet actuel. Pour rappel, ce genre de fonctionnalité n'est pas nouvelle et d'autres fabricants comme Tado la propose également.

Un micro pour détecter une présence dans la maison

Pour les enfants restés à la maison (ou bien si vous avez des invités de passage), il est possible d'utiliser des « tags » afin que le thermostat détecte qu'ils sont rentrés. Un micro est également présent afin d'identifier la présence de personnes à la maison et ainsi adapter la température de la pièce.

Le fabricant nous précise qu'il est capable de reconnaitre un animal (un chien par exemple) afin de ne pas chauffer la maison s'il aboie. De plus, son système est compatible avec une grande majorité des chaudières existantes (gaz, fioul, etc.), mais aussi avec les chauffages électriques via un fil pilote. Il faudra par contre se contenter d'une seule zone pour le moment. Le multizone est prévu, mais n'arrivera que dans un second temps.

Il faudra maintenant voir quels seront les économies réalisées et si les 25 % annoncés seront bien respectés. Ween sera disponible durant le premier trimestre de l'année, pour un prix relativement élevé comparé à la concurrence : 349 euros tout de même.

Publiée le 06/01/2016 à 16:21
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...