Jolla ne fournira pas toutes les contreparties de sa campagne Indiegogo

Jobi Jolla 60
image dediée
Société

Les choses ne vont pas en s'arrangeant chez Jolla. Tout juste sauvée de la faillite par de nouveaux investissements, l'entreprise annonce qu'elle ne pourra pas fournir toutes les contreparties promises lors de sa campagne de financement sur Indiegogo, notamment en ce qui concerne les livraisons de tablettes.

Jolla traverse actuellement une passe très difficile. L'entreprise a dû licencier temporairement une grande partie de ses effectifs en novembre avant de tenter de les réembaucher un mois plus tard, après le bouclage d'un nouveau tour de table. On aurait pu penser que l'ensemble des problèmes de la jeune pousse étaient réglés, ce n'est pas vraiment le cas.

Les contributeurs n'auront pas tous leur tablette

Il restait en effet l'épineuse question de la livraison de la Jolla Tablet, financée à hauteur de 2,5 millions de dollars via une campagne sur Indiegogo. Jusqu'ici, seule une petite partie des contributeurs au projet ont reçu leur ardoise en contrepartie de leur participation. Ceux qui ont mis la main à la poche et n'ont pas encore obtenu leur tablette risquent quant à eux de faire grise mine.

Jolla a annoncé lors de ses vœux pour la nouvelle année que « nous sommes heureux de dire que nous allons pouvoir expédier un petit lot supplémentaire de tablettes Jolla pour les premiers contributeurs, début 2016. La mauvaise nouvelle par contre, c'est que nous ne pourrons pas produire assez de tablettes pour satisfaire toutes les contributions. En d'autres termes, tous nos contributeurs n'auront pas leur tablette Jolla. Quoi qu'il en soit, vous pouvez être certains qu'ils ne partiront pas les mains vides. Nous avons peut-être même quelques surprises agréables en stock pour vous » explique la société scandinave.

One more thing

L'entreprise reste néanmoins enthousiaste quant au déroulement de son année 2016, qu'elle imagine comme « une année de croissance », ce qui n'est pas bien difficile quand on part d'aussi bas. Elle déclare aussi vouloir se concentrer afin de pouvoir servir les futurs clients de Sailfish OS, qu'elle cherchera à attirer à l'aide de partenariats tout en affirmant avoir observé récemment « un énorme accroissement des marques d'intérêt envers Sailfish OS de la part de plusieurs types de constructeurs de terminaux ». 

Il reste maintenant à voir quels sont ces projets et s'ils permettront réellement de ne pas laisser partir les mains vides ceux qui ont cru dans la Jolla Tablet. Pour l'instant, la start-up laisse le soin à ses adeptes de « spéculer » sur l'avenir de l'entreprise, en espérant qu'il ne soit pas aussi terne qu'on ne l'imagine.

Publiée le 04/01/2016 à 17:17
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...