Les enfants devront savoir utiliser une tablette avant leur entrée en CP

Entre la sieste et le goûter 311
image dediée
Crédits : boggy22/iStock/Thinkstock
Loi

Le ministère de l’Éducation nationale a publié aujourd’hui le nouveau programme d’enseignement qui s’appliquera dès la rentrée prochaine dans toutes les écoles maternelles. L’apprentissage des outils numériques, et plus particulièrement des tablettes, revient à plusieurs reprises.

Les enfants devront savoir utiliser tablettes, ordinateurs et appareils photo

L’actuel programme de maternelle, qui date de 2008, est complètement refondu. Celui-ci fait déjà référence aux outils numériques, mais de façon bien moins précise. Il est simplement indiqué que « les enfants découvrent les objets techniques usuels (lampe de poche, téléphone, ordinateur...) et comprennent leur usage et leur fonctionnement : à quoi ils servent, comment on les utilise ». 

Parmi les nombreux éléments qui composent le nouveau programme, on remarque la présence d’une section entièrement consacrée aux « outils numériques ». Il sera désormais attendu des élèves qu’ils sachent « utiliser » un ordinateur, une tablette et même un appareil photo numérique avant leur entrée en CP. Bien entendu, il est question d’une utilisation de base, telle que manipuler une souris ou « agir sur une tablette ».

« Dès leur plus jeune âge, les enfants sont en contact avec les nouvelles technologies. Le rôle de l'école est de leur donner des repères pour en comprendre l'utilité et commencer à les utiliser de manière adaptée » indique le nouveau programme. En classe, des « recherches ciblées » seront effectuées sur Internet et commentées par l'enseignant. Les plus grands pourront même « rechercher des informations, grâce à la médiation du maître, dans des documentaires, sur des sites Internet ». Dans le cadre de l’éveil à l’écriture, les têtes blondes pourront par ailleurs être amenées à utiliser des tablettes ou des ordinateurs. 

Une vision du numérique encore trop limitée aux yeux de certains

L’enseignant sera d’autre part tenu de présenter aux enfants « l’idée d'un monde en réseau qui peut permettre de parler à d'autres personnes parfois très éloignées ». Les instituteurs devront également savoir « utiliser les supports numériques qui, comme les autres supports, ont leur place à l'école maternelle à condition que les objectifs et leurs modalités d'usage soient mis au service d'une activité d'apprentissage », est-il souligné. 

« Dommage qu’on n’envisage par ce biais que de parler et pas d’échanger, de partager, de construire ensemble, de publier, toutes sortes d’activités qu’il est possible de mener aussi à la maternelle ! Il est, par exemple et à ce sujet, curieux et triste qu’on n’évoque à aucun moment, dans ces programmes, une initiation à l’information et à ses codes, première étape vers une éducation aux médias qui s’imprègne de la littératie numérique » avait réagi Michel Guillou, spécialiste du numérique éducatif, en découvrant ce qui n’était alors qu’un projet de programme. La France apparaît surtout bien éloignée de certains pays tels que le Royaume-Uni, où les élèves sont désormais éveillés à la programmation informatique dès l'âge de cinq ans

La publication de ce nouveau texte intervient quelques jours après que le ministère de l’Éducation nationale a annoncé que les nouveaux programmes du collège, qui entreront pour leur part en vigueur à partir de la rentrée 2016, comprendront de « nouveaux savoirs » tels que l’algorithmique et l’informatique. Cela ira de pair avec la mise en application du grand plan pour le numérique à l’école, qui devrait se traduire par la distribution de tablettes aux élèves de cinquième.

Publiée le 26/03/2015 à 17:21
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...