Un passeport refusé à une Britannique qui signait « L. Skywalker »

Que la farce soit avec toi 239
image dediée
Crédits : Kenny Louie (CC BY 2.0)
Justice

Les autorités britanniques ont refusé d’accorder un passeport à une jeune femme, fan de Star Wars. Sa faute ? Avoir pour signature « L. Skywalker », depuis l’ajout d’un second prénom (Skywalker) il y a six ans. Explications. 

Nom : Matthews. Prénoms : Laura Elizabeth Skywalker. Signature ? « L. Skywalker », en référence à Luke Skywalker, le célèbre héros de la saga Star Wars. Mais si cette sorte d’hommage appuyé aux films de George Lucas plaisait beaucoup à l’intéressée, une Britannique de 29 ans, elle a bien moins fait rire les autorités locales... Le Royaume-Uni a en effet refusé de lui accorder son passeport, au motif que sa signature ne convenait pas, au regard du droit de la propriété intellectuelle !

Les services du Bureau de l’Intérieur ont en ce sens indiqué, après plusieurs semaines d’attente, qu’ils ne reconnaîtraient pas « la modification d'un nom soumis au droit d'auteur ou relevant d’une marque déposée ». Un porte-parole de ce ministère a expliqué auprès de la BBC que les autorités se devaient « de veiller à ce que la réputation des passeports britanniques ne soit pas remise en question ou discréditée ».

Modification d'un nom soumis au droit d'auteur 

Au-delà du nom de la jeune femme, ce qui a manifestement posé souci à l’administration est l’ajout d’un prénom, survenu en 2008. Alors qu’en France, les changements d’état civil sont habituellement des procédures longues et complexes, il n’en va pas de même au Royaume-Uni. Laura Elizabeth Matthews était ainsi devenue très facilement Laura Elizabeth Skywalker Matthews, grâce à une procédure dite de « deed poll ». Le tout « pour rire », selon les propos de l’intéressée.

skywalker
Crédits : Eastnews Press Agency - via Daily Mail

Mais aujourd’hui, la pilule a un peu de mal à passer, étant donné que d’autres papiers officiels ont déjà pu être validés avec cette signature, à commencer par son permis de conduire. « Comment cela se fait-il que tout le monde soit content de cette signature, à part le bureau des passeports ? » s’est ainsi interrogée la demoiselle auprès du Daily Mail. « Luke Skywalker est une marque déposée, mais pas L. Skywalker ».

En attendant, la Britannique n’a pas pu décoller du Royaume-Uni faute de passeport. Elle devra désormais apposer une nouvelle signature sur sa prochaine demande, si elle veut que la force soit avec elle.

Publiée le 05/08/2014 à 10:40
Xavier Berne

Journaliste, spécialisé dans les thématiques juridiques et politiques.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...