Crypto-monnaies : un rapport sur leur encadrement attendu ce vendredi

Le début de la TracFin ? 5
image dediée
Crédits : Tsokur/iStock/Thinkstock
Crypto-monnaie

Un groupe de travail sur les monnaies virtuelles va rendre un rapport ce vendredi 11 juillet au ministre des Finances, Michel Sapin. Ce rapport devra permettre à Bercy de poser les bases d'un encadrement légal des crypto-monnaies telles que le bitcoin ou le dogecoin.

Bitcoin
Crédits : Tsokur/iStock/Thinkstock

En mars dernier, alors que l'affaire Mt.Gox faisait la une, Pierre Moscovici, alors ministre de l'Économie et des finances, affirmait qu'il souhaitait voir la mise en place d'une consultation au niveau européen sur la régulation des crypto-monnaies. Celle-ci aurait eu pour rôle de définir un « encadrement précautionneux » pour leur utilisation, sans pour autant les bannir. 

En l'absence de mouvement en Europe, c'est finalement son successeur, Michel Sapin, qui recevra vendredi prochain un rapport émis par un groupe de travail sur les monnaies virtuelles, et présidé par la cellule Tracfin, au sujet de leur encadrement. La présence de cet organisme, chargé de la lutte contre le blanchiment d'argent, n'est d'ailleurs pas étonnante, puisqu'il s'agit d'une des plus fortes inquiétudes des autorités concernant l'utilisation de monnaies virtuelles. On notera d'ailleurs que la remise de ce rapport tombera tout juste quatre jours après le démantèlement d'une plateforme clandestine d'échange de bitcoins dans le sud de la France, elle-même soupçonnée de blanchiment.

À l'heure actuelle, il est pour rappel permis de régler ses achats en bitcoins en France, d'en miner, et même de créer une bourse d'échange entre monnaies virtuelles et monnaies fiduciaires à condition que celle-ci dispose d'un agrément de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution de la Banque de France.

Publiée le 09/07/2014 à 12:29
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...