Une barrette de mémoire ? Non, le nouveau Raspberry Pi

Non, cela ne sert à rien de l'installer dans votre portable 85

La fondation Raspberry Pi vient de dévoiler une nouvelle version de son micro-ordinateur de poche : le Raspberry Pi Compute Module. Si l'on retrouve toujours une puce ARM BCM2835 de chez Broadcom, le design a été entièrement revu et corrigé puisque le SoC, les 512 Mo de mémoire vive ainsi que les 4 Go de stockage prennent désormais place sur un PCB au format... DDR2-SODIMM.

Raspberry Pi

Le cœur du nouveau Raspberry Pi

Le Raspberry Pi est disponible depuis maintenant plusieurs années et la partie matérielle n'a pas beaucoup évolué durant cette période. Il y a bien eu une version 2.0 du PCB, mais il ne s'agissait alors que de menus ajustements suite aux retours des premiers utilisateurs. Par la suite, la quantité de mémoire vive a été doublée afin de passer de 256 Mo à 512 Mo pour le même prix, tandis qu'un mode Turbo (overclocking de 50 % de la puce) était annoncé en septembre 2012.

Le nouveau Raspberry Pi : le SoC, la mémoire et le stockage sur un PCB à part

Lors d'une interview en janvier de l'année dernière, Eben Upton, le créateur du Raspberry Pi, avait indiqué que 2013 serait l'année de l'optimisation logicielle, un point très important selon ce dernier. S'il confirmait au passage d'une nouvelle version du Raspberry Pi était bien à l'étude, il ajoutait qu'elle ne devait pas arriver avant cette année. 

Raspberry Pi

À gauche le nouveau PCB au format DDR2-SODIMM, à droite l'actuelle version du Raspberry Pi

C'est finalement bien le cas puisque la fondation vient de dévoiler un nouveau produit : le Raspberry Pi Compute Module. Cette nouvelle déclinaison se compose de deux morceaux de PCB. La première partie est au format DDR2 SO-DIMM (67,6 x 30 mm) et elle intègre le SoC BCM2835, les 512 Mo de mémoire vive ainsi que 4 Go de stockage eMMC. Pas de changement donc comparé à ce qui existait jusqu'à présent, hormis que le lecteur de cartes SD n'est plus, puisque de la mémoire Flash est de la partie.

Une Compute Module IO Board avec toutes les entrées et les sorties

Le second PCB comprend évidemment un emplacement DDR2-SODIMM afin d'accueillir le cœur du Raspberry Pi, ainsi que les entrées/sorties GPIO, une prise HDMI, un port USB et un micro-USB pour l'alimentation électrique. Il s'agit de la Compute Module IO Board et la fondation précise qu'elle est open source.

Raspberry Pi

La Compute Module IO Board

L'intérêt est de pouvoir séparer la partie SoC, mémoire vive et stockage du reste afin de permettre à chacun de travailler et surtout de l'intégrer comme il le souhaite. En effet, la Compute Module IO Board n'est pas obligatoire pour exploiter le Raspberry Pi dans un système embarqué par exemple, le PCB au format DDR2-SODIMM suffit.

Étant donné qu'il n'y a pas de changement du côté de la partie matérielle, les distributions Linux pensées pour les Raspberry Pi Model A et B restent compatibles avec cette nouvelle version, c'est par exemple le cas de Raspbian. Côté tarif, il faudra compter 30 $ (prix pour 100 pièces minimum) pour le Raspberry Pi au format DDR2-SODIMM, mais sans la Compute Module IO Board qui sera mise en vente un peu plus tard. Pour rappel, le Raspberry Pi se trouve actuellement aux alentours de 50 euros pour le modèle B avec un port réseau.

Voici enfin une vidéo de présentation :

Publiée le 08/04/2014 à 11:20
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...