Fragmentation : Android 4.4 sur 1,4 % des terminaux, contre 78 % pour iOS 7

Android 4.0+ se rapproche des 80 % 132

Google et Apple ont récemment mis en ligne leurs nouveaux chiffres concernant la fragmentation de leur système d'exploitation mobile, et les résultats sont sans appel. En effet, alors que 78 % des utilisateurs d'Apple sont sous iOS 7, seulement 1,4 % des terminaux Android profite de la dernière mouture en date : la 4.4.

Dans le petit monde des systèmes d'exploitation mobiles, deux mastodontes se livrent une guerre féroce : Apple et Google. Au-delà du nombre de terminaux activés par jour ou de la quantité d'applications disponibles dans les « stores » respectifs, cela passe aussi par la fragmentation des OS. 

La dernière version d'iOS sur 78 % des smartphones et des tablettes Apple...

Sur ce dernier point, Apple tire largement son épingle du jeu avec 78 % des terminaux mobiles qui sont passés sous iOS 7, la dernière mouture en date, tandis qu'iOS 6 revendique 18 % de parts de marché. À elles deux, elles regroupent donc 96 % des smartphones et des tablettes Apple. Comparé au précédent relevé, on a quatre points de moins pour iOS 6 et quatre de plus pour iOS 7, ce qui n'est pas négligeable comme progression.

Voici le détail des chiffres avec, entre parenthèses la différence par rapport au mois de décembre :

  • iOS 5 et moins : 4 % (stable)
  • iOS 6 : 18 % (-4 points)
  • iOS 7 : 78 % (+4 points)

Fragmentation Android iOS janvier 2014Fragmentation Android iOS janvier 2014

Fragmentation d'iOS et d'Android

... contre 1,4 % pour Android

Du côté d'Android, la situation est bien différente. En effet, plus de 20 % des utilisateurs sont encore sous... Android 2.3, lancé il y a maintenant plus de trois ans, tandis que seulement 1,4 % des clients profitent d'Android 4.4, la dernière en date. Si l'on prend en compte les deux dernières moutures de l'OS de Google (4.3 et 4.4), on ne dépasse pas les 10 %.

Voici là encore le détail et l'évolution par rapport au mois précédent :

  • Android 2.2 (Froyo) : 1,3 % (- 0,3 point)
  • Android 2.3 (Gingerbread) : 21,2 % (-2,9 points)
  • Android 3.2 (Honeycomb) : 0,1 % (stable)
  • Android 4.0 (Ice Cream Sandwich) : 16,9 % (-1,7 point)
  • Android 4.1 (Jelly Bean) : 35,9 % (-1,5 point)
  • Android 4.2 (Jelly Bean) : 15,4 % (+2,5 points)
  • Android 4.3 (Jelly Bean) : 7,8 % (+3,6 points)
  • Android 4.4 (KitKat) : 1,4 % (+0,3 point)

Avoir la dernière version ne signifie pas qu'on peut profiter de toutes les nouveautés

De manière générale, Apple est donc largement en tête en ce qui concerne la fragmentation de son OS mobile, mais cela n'a rien d'étonnant. En effet, la société de Cupertino est la seule à commercialiser des terminaux sous iOS, elle gère donc elle-même la procédure de mise à jour sur l'ensemble du parc. Notez par contre que disposer de la dernière version ne signifie pas forcément que vous aurez accès à toutes ses fonctionnalités, cela dépend aussi de votre mobile smartphones / tablette :

 ios7 

Services disponibles sur iOS 7 en fonction de votre terminal mobile

 

Du côté de Google, la chanson est bien différente puisque ce sont les constructeurs qui décident des mises à jour qui seront déployées ou pas, parfois en jouant avec les nerfs de leurs clients. De plus, dans le cas des mobiles achetés par le biais d'un opérateur, ce dernier peut bloquer ou retarder encore l'arrivée d'une mise à jour. Certains regretteront sûrement cette situation, même s'il est souvent possible de trouver une solution du côté des firmwares alternatifs, comme CynaogenMod par exemple.

Le point le plus problématique pour Google est certainement le petit quart d'utilisateurs à toujours être sous une version d'Android inférieur à la 4.0. En effet, plusieurs applications intéressantes, dont Chrome pour ne citer que cet exemple-là, nécessitent au minimum Ice Cream Sandwich pour s'installer.

Publiée le 13/01/2014 à 08:30
Sébastien Gavois

Journaliste, jamais bien loin d'une connexion internet. Spécialiste du stockage sous toutes ses formes et du décryptage de PDF des opérateurs de téléphonie mobile.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...