Kinect n'aime pas les gens grossiers

Every word you say, every game you play, I'll be watching you 211

Microsoft l'a longuement répété avant le lancement de la Xbox One : Kinect ne vous espionne pas et Kinect n'écoute pas vos conversations quand vous ne lui demandez pas de le faire. Par contre, Kinect est capable de vous sermoner quand vous jurez et peut même vous bannir temporairement du Xbox Live si vous insistez pour avoir des rapports avec les mamans de vos adversaires, ou que vous dites de vilains mots sur les vidéos que vous mettez en ligne.

Xbox One Kinect

« I'm sorry Dave, I can't let you say that »

Vous êtes en train de jouer au dernier FIFA, il reste 5 minutes dans le temps réglementaire, et vous menez 1-0 avec votre club préféré contre une équipe bien plus forte que la votre. L'attaquant adverse s'approche de la surface, vous le taclez un peu durement, il tombe, l'arbitre siffle penalty, et vous prenez un but. La scène est banale, mais pour le joueur moyen, elle a des chances non négligeables de lui faire dire quelques jurons bien sentis à l'attention de l'arbitre parce qu'après tout « il n'y a pas faute là  p***** ! ».

 

Dans FIFA 14, tout comme dans l'opus précédent, cela est un motif suffisant pour que les commentateurs se moquent de vous en train de crier à l'écran et que vous concédiez un coup franc technique à l'adversaire. De quoi calmer certaines ardeurs, ou au contraire de les alimenter un peu plus encore. D'après ce fil de discussion sur Reddit, le jeu est même capable de vous envoyer une lettre d'avertissement provenant du club vous expliquant que votre attitude nuit à l'image de la structure. Ce type de comportement n'est pas directement lié au Xbox Live mais dépend uniquement du bon vouloir de l'éditeur des jeux, mais il met en évidence le fait que Kinect est capable de détecter certains mots clés et de permettre d'enclencher une réaction de la console. 

  

Vous insistez ? Super Nanny Microsoft vous met au piquet et vous prive de Xbox Live 

Les plus énervés devant leur écran pourront être la cible de représailles plus sérieuses de la part de Microsoft. En effet, la sanction la plus lourde encourue par les joueurs n'est autre que leur bannissement pur et simple du service Xbox Live, ce qui affectera diverses fonctionnalités, comme l'accès à Skype depuis la machine. Faut-il comprendre que les discussions trop animées sur Skype peuvent être à l'origine d'un bannissement ? 

Contrairement aux bruits que l'on peut entendre sur la toile, ce type de sanctions n'aurait été pris qu'à l'encontre de personnes ayant juré sur les vidéos qu'ils ont mises en ligne grâce à la fonctionnalité permettant d'enregistrer des séquences de jeu. Il faudra donc être particulièrement vigilant si l'on souhaite partager ses vidéos avec des amis. 

Un représentant de Microsoft interrogé par IGN, confirme cette version des faits. « Pour être clair, l'équipe de modération du Xbox Live ne surveille pas les communications en peer-to-peer comme les salons ou les appels sur Skype. Par contre, nous prenons le code de conduite de l'Upload Studio très au sérieux. Nous voulons un environnement sain et amusant pour tous les utilisateurs. Un excès de grossièretés tout comme d'autres infractions au code de conduite seront sanctionnés, et il en résultera des suspensions de certains ou de tous les privilèges sur le Xbox Live », explique-t-il.

  

On se souviendra enfin de la fameuse déclaration de confidentialité concernant l'utilisation de la Xbox One et du Xbox Live. Microsoft y indique clairement « Ne vous attendez à aucun degré de confidentialité concernant votre utilisation des fonctions de communication en direct, comme le chat vocal, la vidéo et les communications dans les sessions de jeux en ligne, offertes par l'intermédiaire des services ». Si certains pouvaient craindre que la NSA profite de ceci pour s'introduire dans leur salon, c'est peut-être en fait le langage grossier qui est surveillé par le constructeur.

Pour l'heure, il n'est pas question de banir ou d'envoyer des avertissements aux joueurs tenant des propos insultants envers leurs adversaires en ligne, mais il est bon de savoir que techniquement, la console est capable de détecter des insultes automatiquement, permettant ainsi potentiellement de prendre des sanctions envers les joueurs peu regardants sur leur langage.

On se consolera avec un des rares avantages de la mesure : nos mamans ne subiront plus autant de sévices virtuels pendant nos parties de Call of Duty, et ce n'est peut être pas si mal.

Publiée le 27/11/2013 à 10:47
Kevin Hottot

Journaliste spécialisé dans l'univers du jeu vidéo. Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €

Publicité


chargement
Chargement des commentaires...